Magazine Le Mensuel

Nº 3080 du vendredi 4 août 2017

Commerce et industrie

Carrefour au City Mall-Dora

Carrefour, la chaîne française de supermarché dont la franchise appartient à Majid al-Futtaim, inaugurera en septembre prochain sa deuxième branche au Liban, au City Mall, à Dora. Installée au rez-de-chaussée, celle-ci s’étendra sur une superficie de 7 000 m2. Carrefour se trouve sur le marché local depuis 2013. Il s’est implanté pour la première fois au City Center à Hazmieh. Par ailleurs, Majid al-Futtaim, développeur du Waterfront-Dbayé, planifie l’ouverture de son plus grand point de vente dans ce gigantesque projet. Rappelons que le Libanais Alain Bejjani est, depuis 2011, le directeur exécutif du groupe Majid al-Futtaim à Dubaï. Il a succédé à Iyad Malass.

 

P.A.R.I.S Challenge
Award Renault Liban lauréat

Renault Liban (qui regroupe les marques Renault et Dacia), a été lauréat, pour la deuxième fois, du concours P.A.R.I.S Challenge. Les résultats commerciaux, la conformité aux normes Renault, la satisfaction du client au niveau de la vente et de l’après-vente figurent dans les paramètres requis pour remporter ce concours. Renault a battu ses records de vente pour la 3ème année consécutive depuis 2013, avec plus de 7% des parts du marché. De plus, le groupe est lauréat du Customer satisfaction Award en après-vente depuis 2014 sur toute la région. Renault a lancé, par ailleurs, l’application MyRenault, qui permet de bénéficier de nombreuses offres, d’être au courant de toutes les nouvelles informations, de la carte des points de vente pour se diriger facilement avec Google Map, du manuel d’utilisation du véhicule, et pour la prise de rendez-vous pour le service à travers un message.

 


Ablah
Une usine de  boîtes en plastique

Cecin Plast, une compagnie créée récemment, inaugurera, au cours de cette saison, à Ablah dans la Békaa, une usine pour la fabrication de caisses et boîtes en plastique. Le montant des investissements s’élèverait à 2 millions $. Le total de la surface bâtie de l’entreprise est de 400 m2. Les équipements et machines ont été importés de Chine et d’Italie. La production est destinée aux agriculteurs et commerçants locaux.

 

 

L’industrie pharmaceutique continue sa lutte
Au Liban, 11 entreprises fabriquent des médicaments répondant aux standards internationaux. Elles produisent près de 650 produits et emploient de manière directe et indirecte près de 1 800 cadres spécialisés mais ne ne représentent que 7% du marché domestique, évalué à près de 1,3 milliard $. Les responsables veulent encourager la prescription des génériques fabriqués au Liban. Des voix réclament l’application du principe de réciprocité avec les pays refusant la commercialisation de produits pharmaceutiques libanais.

 

 

Fabrication de machines
Un créneau de taille

La fabrication des machines est un des grands secteurs catalyseurs de la productivité de l’industrie locale. Son importance tient à la complexité et à la sophistication des articles et produits qui pourraient aisément constituer un tremplin pour de nouvelles lignes de production susceptible d’apporter une diversification au secteur industriel domestique. Selon une étude du LCPS, malgré une amélioration constante des machines fabriquées au Liban, la croissance de ce secteur serait due aux retombées de chocs positifs exogènes et à des efforts d’entrepreneurs individuels. La politique de soutien minimaliste au secteur de production de machines n’a pas réussi une mutation structurelle de l’économie.

Liliane Mokbel

Related

News commerce & industrie

admin@mews

News commerce et industrie

admin@mews

News commerce & industrie

admin@mews

Laisser un commentaire