Magazine Le Mensuel

Nº 3082 du vendredi 6 octobre 2017

Santé

Virus de la grippe. Quels vaccins pour cet hiver?

Maux de tête, frissons, toux, écoulement nasal… La grippe n’épargne pas le système respiratoire. Considérée comme bénigne, elle peut toutefois entraîner des complications graves et des décès chez les personnes les plus fragiles.

Le virus de la grippe change d’aspect et de caractéristiques chaque année. Dans le cas d’une variation légère, nous parlons de «drift». En revanche, lorsqu’il s’agit d’une mutation radicale (survenant toutes les 10 ou 15 ans), la «métamorphose» se nomme le «shift». Interrogé par Magazine, le Dr Jacques Mokhbat, infectiologue, explique que, dans le premier cas, le nouveau virus est très voisin de celui de l’année précédente. Par conséquent, l’immunité acquise lors de l’épidémie de l’an révolu protège inéluctablement contre toute attaque sévère. Toutefois, lors d’un «shift», le nouveau virus apparaît sur un terrain non protégé. Il entraîne, dans ce sens, une symptomatologie plus rude et des complications plus sérieuses, avec un taux de morbidité et de mortalité importants. Pour éviter de telles retombées, il est impératif de recourir au vaccin. Cette année, l’injection comporte les 4 virus inactifs suivants (2 virus A et 2 virus B): A/Michigan/45/2015 (H1N1) pdm09; A/Hong Kong/4801/2014 (H3N2); B/Brisbane/60/2008; B/Phuket/3073/2013
Cet hiver, quelles seront les caractéristiques du virus grippal? Pour le Dr Mokhbat,  «les souches prévues pour la vaccination sont des souches isolées lors de la fin de l’épidémie de l’an dernier et sont supposées être responsables de l’épidémie de cette année ou du moins seraient très proches génétiquement du virus de l’année en cours». Aujourd’hui, les services épidémiologiques du ministère de la Santé surveillent l’apparition de cas de pneumopathies sévères nécessitant l’hospitalisation en unités de soins intensifs. Les manifestations graves et les complications de la grippe touchent la plupart du temps les nourrissons et enfants de moins de 2 ans, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies respiratoires et cardiaques, les diabétiques, les individus souffrant de déficit immunitaire ou encore les malades du cancer ou sous traitement immunosuppresseur.

Prévention et traitement
La grippe se transmet par voie respiratoire et par voie de contact avec les secrétions respiratoires sous formes de gouttelettes. Aussi, la transmission se produit-elle à distance réduite (1m). Le virus peut se propager par la présence de gouttelettes sur les mains, sur les mouchoirs, sur les poignées de portes, etc.
Pour une grippe sans complication, une bonne hydratation et une alimentation saine sont souvent garants de guérison. Contrôler la fièvre en cas de besoin par le biais d’antipyrétiques est aussi indispensable. «Les antibiotiques ne sont pas du tout indiqués sauf en cas de complication par surinfection bactérienne avec pneumonie bactérienne surajoutée», précise le Dr Mokhbat. Pour les potentielles victimes de complications, des antiviraux spécifiques comme l’oseltamivir ou le zanamivir ou, plus rarement, l’amantadine sont prescrits. Il n’en demeure pas moins que le vaccin est fortement recommandé pour toutes les personnes à risque mais aussi pour leur entourage.

Natasha Metni

Related

Des moutons fluo. Mais pour quoi faire?

admin@mews

Autisme. Perception sensorielle décalée?

admin@mews

Une prouesse technique. L’implant d’un cœur artificiel

admin@mews

Laisser un commentaire