Magazine Le Mensuel

Nº 3083 du vendredi 3 novembre 2017

Outre mer

News Outre-mer

Norman Nahas
Au service de la diaspora

Norman Nahas, Canadien d’origine libanaise, est un ingénieur qui a débuté sa vie professionnelle en s’occupant du développement des terrains de sa famille, en construisant des condominiums. Ensuite, il crée la chaîne de restaurants King of Donair puis est élu pour un quatrième mandat à la tête de la chambre de commerce libanaise de Nouvelle-Ecosse. Inspiré par le projet du village de la diaspora libanaise lancé en 2015 lors de la conférence Lebanese Diaspora Energy, il préside le comité canadien responsable du développement de la Maison libano-canadienne de Batroun.     

 

 

  

Audit
Farid Aractingi devient président de l’ECIIA

Farid Aractingi, directeur de l’Audit, maîtrise des risques et organisation du groupe Renault (2007) et président de Renault-Nissan Consulting (en 2012), a été élu président de European Confederation of Institutes of Internal Auditing (ECIIA). Cette confédération regroupe 47 000 auditeurs des instituts d’audit interne de 35 pays européens. Depuis le 23 septembre dernier, M. Aractingi a succédé à Henri Stein, directeur de l’Audit interne de DZ Bank. Ingénieur civil des Mines, Farid Aractingi est également titulaire d’une licence d’Histoire et d’un Executive MBA de Wharton. Après avoir développé une vaste expertise en matière de systèmes d’information au sein de plusieurs grandes sociétés, il rejoint le groupe Renault en 1999, à la tête de la direction des systèmes informatiques de Renault pour les achats et les fonctions support. Il a été en charge notamment du déploiement de SAP au sein de l’entreprise. Entre 2012 et 2016, il a occupé la présidence de l’Institut français de l’Audit et du Contrôle internes (IFACI). Entre 2011 et 2017, il a enseigné la gouvernance et le dispositif de maîtrise, dans le cadre du programme de certification des administrateurs de sociétés par Sciences-Po et l’Institut Français des administrateurs.

Wadih M. Fares
Le Libanais qui a changé le visage de Halifax

Wadih M. Fares est l’exemple de l’esprit entrepreneurial et de solidarité entre les émigrés libanais. Fuyant la guerre civile au Liban alors qu’il était encore adolescent, il s’installe en Nouvelle-Ecosse, au Canada, apprend l’anglais, décroche deux diplômes en génie, l’un de l’Université Technical University of Nova Scotia et l’autre de Dalhouse University, et fonde en 1983 sa propre compagnie. Innovateur, il combine au sein de son entreprise plusieurs activités, dont l’architecture, la construction, le développement et la gestion immobilière, réussissant en près de 30 ans à changer le paysage de Halifax, au Canada. La philosophie du groupe est basée sur le besoin de simplification des procédures, son objectif étant d’éviter aux clients de traiter avec plusieurs consultants immobiliers. Le groupe enregistre des performances dans la conclusion de projets immobiliers clés en main et dépasse la concurrence sur le marché de Halifax. Son portefeuille comprend des projets de condominiums et des hôtels dans les provinces maritimes, de l’Ontario et d’Alberta. Il réalise un projet d’un coût de 40 millions $ sur une parcelle de terrain appartenant à la communauté de Saint Lawrence à Halifax. Le projet regroupe cinq bâtiments d’espace bureaux et treize immeubles résidentiels. Wadih Fares se dédie au soutien de la communauté libanaise installée à Halifax, se voyant décerner le prix d’excellence par l’ULCM puis par le Conseil de la Ligue arabe des ambassadeurs en 2016. Il est le consul honoraire du Liban pour les provinces de la Nouvelle-Ecosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Ile-du-Prince-Edouard.

Related

TVA à Dubaï. Séminaire des businessmen libanais

admin@mews

Adeline Kurban, une châtelaine en Normandie

admin@mews

News Outre-mer

admin@mews

Laisser un commentaire