Magazine Le Mensuel

Nº 3093 du vendredi 7 septembre 2018

  • Accueil
  • general
  • Chypre-Batroun en planche à voile. L’exploit de Jad Ghosn
general Sport

Chypre-Batroun en planche à voile. L’exploit de Jad Ghosn

Jad Ghosn, grand sportif et amoureux de la mer, a fait le trajet Chypre-Batroun en planche à voile en 5h10’. Une prouesse.

Selon nos ancêtres, et par temps clair, des collines de Batroun, ma ville natale, l’on peut voir l’île de Chypre. Personnellement, je ne l’ai jamais vue, mais j’ai toujours rêvé de faire ce voyage moi-même», a déclaré le planchiste Jad Ghosn qui a ajouté: «Il a fallu vingt-quatre ans de planche à voile, une équipe formidable qui a tout organisé, un bon marin et beaucoup de vent pour rendre ce rêve possible».
«Il y a trois ans, le Festival International de Batroun m’a contacté ainsi que d’autres véliplanchistes dans l’espoir de faire quelque chose de différent pour mettre la lumière sur les sports nautiques à Batroun», a-t-il poursuivi.
Le défi était de taille: parcourir la distance entre Chypre et Batroun estimée à 170 kilomètres sur une planche à voile. Mais vu les dépenses exorbitantes pour une équipe de planchistes, on a alors décidé de réduire le nombre des participants à la traversée à une seule personne: Jad Ghosn.
«Après des mois de préparation, de montage d’une équipe spécialisée de soutien, dont un bateau d’escorte, on a décidé de réaliser notre rêve», précise le jeune homme.
«Le 19 juillet 2018, le défi était lancé. L’équipage du bateau est allé à Chypre où je me suis rendu par avion avec plusieurs membres de l’équipe le même jour. Le lendemain, les conditions étaient parfaites, mais nous n’avions pas les documents nécessaires pour quitter l’île, alors nous avons tout mis en place, le point de départ, le plan de sauvetage au cas où je suis en difficulté», a ajouté le planchiste.
«Le surlendemain, il n’y avait pas de vent, nous avons quand même pris le départ, mais à la vitesse que je parcourais, il me resterait 33 heures encore en mer, alors on a décidé d’interrompre la traversée en attendant de meilleures conditions et nous sommes rentrés à Cap Greco, notre site de départ à Chypre», a précisé Ghosn.
«Le dimanche 22 juillet, le défi était à nouveau lancé! Nous sommes partis à 11h30 avec un vent léger. Après 18 km, plus de vent et malheureusement je ne bougeais plus du tout. Sur la carte géographique, un vent était notable à 30 km. Ainsi, nous avons donc passé cette distance sur le bateau d’escorte avant de reprendre la traversée. Au site prévu, nous avons immédiatement été confrontés à de forts vents. À partir de là, tout s’est passé rapidement», Ghosn de poursuivre.

Des poissons volants
«A une vitesse de 50 km/heure, j’ai décidé de ne plus m’arrêter avant d’atteindre Batroun. Le trajet complet de Chypre jusqu’au Liban a pris 5 heures et 10 minutes, entretenu par 5 litres de boissons énergisantes et une barre énergétique. Des poissons volants m’ont également accompagné tout au long du trajet et j’ai même eu la chance de voir une baleine, ce qui m’a permis d’oublier les douleurs au dos et les crampes», a expliqué le champion.
Et de poursuivre: «Au large de Batroun, à «Bahsa Bay», m’attendaient mes amis sur des planches à voile et des pagaies pour m’accueillir. Une foule nombreuse de passionnés de sports nautiques se trouvait sur la petite plage de Batroun et tout le monde applaudissait. Des feux d’artifice étaient déclenchés et la foule saluait formidablement mon arrivée. Etait également présent le ministre sortant des Affaires étrangères Gebran Bassil, qui a salué ma traversée et mon courage.»
«Je suis tellement fier que tout Batroun ait vraiment partagé et célébré ce succès, affirme Jad Ghosn. Pour moi, c’était un défi personnel de faire quelque chose que personne n’avait jamais tenté auparavant. Je l’ai fait pour le plaisir, mais d’autres tentent des traversées largement plus dangereuses. Je pense aux réfugiés qui parcourent de plus longues distances sur des canots gonflables. Je veux dédier ce succès à tous les réfugiés qui sont morts en mer en luttant pour une vie meilleure et à tous ceux qui ont réussi.» Des boucliers commémoratifs ont été décernés à Bassil, el-Herek, Ghosn et à toute l’équipe qui a contribué au succès de l’évènement.

Mohamed Fawaz
 

Related

Boldly AUB. Mener, innover et servir

admin@mews

L’Empire State building en miniature. La tour d’Ivoire de Charles Corm

admin@mews

Un attentat à la Défense déjoué de justesse. Les filières jihadistes franco-belges au centre de l’enquête

admin@mews

Laisser un commentaire