Magazine Le Mensuel

Nº 3093 du vendredi 7 septembre 2018

Combien ça coûte

Les employées de maison

Se décharger des tâches ménagères et familiales pour mener une vie «active» sur le plan professionnel est devenu, depuis la fin de la guerre, un phénomène très fréquent. Or, un tel «luxe» s’avère onéreux. Combien coûte le recrutement d’une employée de maison?
Du XIXe jusqu’à la moitié du XXe siècle, les familles aisées libanaises recouraient aux employées de maison syriennes, égyptiennes ou libanaises. Dans les années 90, l’afflux de main-d’œuvre en provenance d’Asie ou d’Afrique a changé la donne. Les faibles salaires que cette main-d’œuvre demande a permis à une grande partie de Libanais (aisés ou moins aisés) d’embaucher des employées de maison. Les coûts varient certes en fonction de la nationalité des ressortissants et les agences se sont multipliées dans le pays pour faciliter les procédures administratives. A quel prix?

Les montants varient
Une fois que l’employeur aura reçu, de l’agence concernée, plusieurs CV de différents ressortissants étrangers souhaitant travailler au Liban et que le choix tombe sur l’un d’entre eux, la procédure de recrutement commence. Il faudra attendre au moins un mois avant l’arrivée de l’employée de maison. L’agence s’occupe de la réservation du billet d’avion et de la préparation des dossiers nécessaires pour la constitution des documents de voyage dans le pays de résidence de l’immigré. Aux sommes relatives à ces procédures s’ajoute la commission que prélève l’agence pour le travail effectué. Un autre facteur peut faire varier la facturation: il s’agit des relations diplomatiques qu’entretient le Liban avec les pays d’origine des ressortissants. Depuis un certain temps, les Philippines, par exemple, interdisent à leurs ressortissants de se rendre au Liban. Le départ se fait alors de manière détournée, via un pays tiers, ce qui rend le voyage plus long, et donc plus coûteux. Ainsi, pour les Philippines, les frais s’élèveraient à 3 500 dollars et peuvent atteindre, parfois, les 4 500 dollars. Un tel montant n’est pas sans cause: les Philippines bénéficient généralement d’un niveau d’éducation relativement convenable et sont connues pour la bonne garde des enfants. L’arrivée des Sri Lankaises au Liban coûte 2 500 à 3 000 dollars. Celles-ci connaissent assez bien le Liban, y sont bien intégrées et n’ont souvent pas besoin d’avoir recours à des intermédiaires pour conclure leur contrat. Pour embaucher une femme d’origine camerounaise (maîtrisant en général le français et l’anglais), la somme peut s’élever jusqu’à 2 700 dollars. Entre 2 000 dollars et 2 400 dollars varie le montant pour le recrutement de toute employée de maison venant du Nigeria, du Bénin, du Kenya ou du Togo. Quant aux ressortissants du Bangladesh, ils font leur entrée au Liban avec un prix de base tournant autour de 1600 dollars. A ces sommes s’ajoute le salaire mensuel de l’employée de maison qui diffère aussi en fonction de la nationalité et qui tend à augmenter au fil des années (Voir tableau).
Le contrat rédigé par l’agence et conclu entre les deux parties fixe les conditions. Il est, dans un premier temps, valable sur une période de deux ans et est renouvelable avec l’accord des deux parties. Une période d’essai (d’une durée d’un mois) est allouée à l’employeur.
Des frais annuels viennent par ailleurs s’imposer à ce dernier (en plus des frais quotidiens). Il s’agit du permis de travail dont le prix s’élève à 300 000 L.L. et du permis de séjour (300 000 L.L.), de l’assurance médicale (150 000 L.L.), des examens de sang (100 000 à 150 000 L.L.), des radios du thorax que requiert le ministère du Travail (100 000 L.L.) et les frais de notaire, qui s’élèvent à 135 000 LL.  
Le total maximal des frais par an varierait aux alentours de 810 0000 L.L., soit 675 000 L.L. par mois (450 dollars). L’on peut ainsi se poser la question suivante: comment un Libanais dont le revenu mensuel dépasse à peine le salaire minimum peut-il s’offrir un tel service?

Natasha Metni Torbey

Related

Les franchises libanaises

admin@mews

Les panneaux photovoltaïques

admin@mews

Les Illuminations de Noël

Adwan Mag

Laisser un commentaire