Magazine Le Mensuel

Nº 3095 du vendredi 2 novembre 2018

Spectacle

Sidewalks de Zoukak. D’art et d’engagement

Le festival Sidewalks de Zoukak, lancé le 1er novembre, se poursuivra jusqu’au 11 du mois au studio Zoukak, la Quarantaine. Théâtre, musique, débats, rendez-vous avec les œuvres engagés d’artistes locaux, régionaux et internationaux.
 

Le festival Sidewalks de Zoukak est un point de rencontre présentant des performances et des événements artistiques locaux et internationaux. C’est à la fois une plateforme d’échange artistique et un espace interculturel de réflexion. Dans sa note de présentation, la compagnie Zoukak, s’interroge sur «nos sociétés meurtries qui se caractérisent par un effort visible d’isoler les esprits et les corps de toute confrontation constructive qui pourrait mener à une réflexion commune. Comment créer un espace commun? Comment raconter une histoire différente, défier les narratives imposées? L’espace théâtral nous donne le lieu et l’art nous donne les moyens, il n’y a pas d’excuses à ne pas commencer la reconstruction». A travers le pouvoir du storytelling et de l’imagination, une sélection d’œuvres proposera une nouvelle vision du monde et de l’autre, ouvrant un espace de réflexion commun au sein de l’ignorance engendrée par l’intolérance et la xénophobie.

Master-class
Théâtre, musique, concert, performance, installation, débat, table ronde, à l’adresse des professionnels du théâtre et du public, le programme est riche et dense. Un «Focus Liban» est consacré à la scène théâtrale libanaise. Œuvres finalisées, projets en cours, projets expérimentaux, le programme théâtral libanais se décline dans toute son intensité, touchant à une multitude de sujets et de thématiques. Plusieurs artistes présenteront le projet sur lequel ils planchent devant des professionnels et des directeurs de théâtre étrangers : ainsi Sawsan Bou Khaled présentera-t-elle Under Correction, Chrystèle Khodr Augurs, Yara Bou Nassar Everything is just fine, Wael Kodeih et Randa Mirza présenteront 077, Rawya el-Chab et Antoine Bouguier Playground in Emergency, et tant d’autres encore. Des projets en cours, nous passons aux multiples performances qui seront présentées dans le cadre du Festival, à l’instar de The Confession d’Abdallah el-Kafri, Two Heads and a Hand de Zoukak, Illusions de Carlos Chahine, 36 Abbas Street, Haifa de Raeda Taha et Junaid Sarrieddeen…
Parmi les moments forts du Festival: une master-class de 6h avec le directeur du théâtre de Strasbourg, Stanislas Nordey, incontournable de la scène théâtrale française, qui participera également à une table ronde avec Roger Assaf. Mentionnons aussi la forte présence au festival de Milo Rau, dramaturge, sociologue et essayiste suisse. Il présentera la performance Breivik’s Statement, qui revient sur l’affaire Breivik, le tueur norvégien d’extrême droite qui a commis le massacre contre la ligue des jeunes du parti travailliste de Norvège, dont le bilan s’élève à 77 morts et 151 blessés. Deux de ses films seront également projetés lors du Festival: The Congo Tribunal et The Moscow Trials. Milo Rau donnera également une master-class» et sera notamment en conversation avec Junaid Sarrieddeen.
Festival impliqué, Sidewalks se présente comme une agora engagée et audacieuse, où sont traités des sujets culturels d’actualité, touchant au cœur même de nos sociétés: il y aura ainsi une performance d’anciens détenus libanais en Syrie, ainsi que la performance Manwatching, des textes écrits par des femmes anonymes et lus pour la première fois sur scène, tour à tour par Joe Kodeih et Fouad Yammine. A noter également dans ce contexte une performance de l’indienne Sankar Venkateswaran, Criminal Tribes Act, qui tonne comme une critique de la pratique de la justice et la caste des juges. Ainsi qu’un engagement contre le racisme et la xénophobie, avec le très prestigieux théâtre américain Sundance à travers les performances et échanges avec le public de Philip Himberg, Charlaynee Woodard et Christopher Hibma.
 

Retrouvez tout le programme sur www.zoukak.org
Billets: www.ihjoz.com

Nayla Rached

Related

Octave et les valeureuses

admin@mews

Le dîner de cons. Rira bien qui rira le dernier

admin@mews

Scène de crime dans la rue Monot. Et l’enquête continue…

admin@mews

Laisser un commentaire