Magazine Le Mensuel

Nº 3098 du vendredi 1er février 2019

Santé

Gastro-entérite. Attention aux complications!

Conditions défavorables, pollution des eaux, contamination des aliments… Tant de facteurs qui font du Liban un pays favorable à l’expansion de la gastro-entérite parmi la population.

 

Infection du tractus digestif (ensemble d’organes qui constituent l’appareil digestif), la gastro-entérite est caractérisée par une diarrhée aigüe, d’apparition brutale, dans un contexte généralement épidémique. Elle est, la plupart du temps, d’origine virale, comme le précise le Dr Khalil Honein, gastro-entérologue et chef de service à l’Hôtel-Dieu de France. «Nous n’avons pas exactement de données au Liban pour parler de l’incidence. Toutefois, il s’agit d’une maladie fréquente dans notre pays, puisqu’elle est favorisée par des conditions hygiéno-diététiques et sanitaires défavorables, avec la pollution des eaux, la contamination des aliments, etc.», indique le médecin.

Gastro et intoxication alimentaire
Dans la majorité des cas, la gastro-entérite est donc d’origine virale. L’individu est «frappé» par des micro-organismes issus d’une mauvaise hygiène de vie, d’une consommation d’aliments contaminés ou souillés, d’endémies ou d’épidémies virales. C’est une maladie à évolution limitée. Elle est contagieuse, s’il y a une épidémie. La transmission se fait par l’intermédiaire de mains souillées ou d’aliments qui n’ont pas été bien lavés, mais aussi par une simple propagation du virus d’une personne à l’autre, dans le cas d’une épidémie. Par contre, lorsqu’il s’agit d’intoxications bactériennes, les bactéries, les virus et rarement les parasites en sont la cause. Les symptômes sont les mêmes pour les deux maladies: diarrhée aigüe, nausées, vomissements, douleurs abdominales, syndrome pseudo-grippal avec des céphalées, pharyngite ou douleurs musculaires. Si la diarrhée est de cause bactérienne (intoxication alimentaire), d’autres symptômes comme du sang ou des glaires dans les selles et de la fièvre, peuvent apparaître. Comment faire la distinction? L’intoxication alimentaire survient dans les heures qui suivent la contamination de l’aliment suspect. La gastro-entérite, elle, survient un à deux jours après le contact suspect avec une personne ou avec des aliments qui sont porteurs de ce virus.

Traitement et précautions
«Il faut surtout faire attention aux personnes âgées, aux individus immunodéprimés et aux nouveau-nés parce que la gastro-entérite et l’intoxication alimentaire peuvent parfois être responsables d’un syndrome de déshydratation pouvant engendrer des complications», explique le Dr Honein. Il est donc important de donner beaucoup à boire au malade et entreprendre une restriction alimentaire. «Si jamais une fièvre ou des douleurs abdominales ou du sang et des glaires dans les selles surviennent, des examens médicaux sont recommandés. De même dans le cas où la diarrhée dure plus de trois ou quatre jours», indique le gastro-entérologue. Comme la gastro-entérite est dans la majorité des cas virale et auto-résolutive, il suffit d’un traitement symptomatique avec une correction des troubles électrolytiques et hydriques (perturbations de l’équilibre électrolytes-eau*). Pour les infections virales, les antibiotiques n’ont aucune indication. Cependant, pour les intoxications alimentaires d’origine bactérienne, accompagnées de fièvre, de sang dans les selles et de douleurs abdominales, prise de sang et examen des selles sont à entreprendre. Des antibiotiques et/ou des antiseptiques seront aussi prescrits par le médecin.

* Les électrolytes étant des éléments comme le sodium, le potassium, le chlore, le calcium, le magnésium, le phosphore, etc. contenus dans l’organisme.
 

Natasha Metni Torbey

Related

Le Syndrome hémolytique urémique. Une complication de la gastro-entérite

admin@mews

Le sucre raffiné, ennemi des artères

admin@mews

La maladie 
de Parkinson. Des résultats prometteurs

admin@mews

Laisser un commentaire