Magazine Le Mensuel

Nº 3101 du vendredi 3 mai 2019

  • Accueil
  • Dossier
  • LAU Medical Center-Rizk Hospital. Rien que des Centres d’excellence
Dossier

LAU Medical Center-Rizk Hospital. Rien que des Centres d’excellence

Lebanese American university (LAU) Medical Center – Rizk Hospital est en plein élan vers le futur. Un plan stratégique quinquennal 2018-2023, Integrated Strategic Plan, a été élaboré en parfaite symbiose entre l’hôpital et la faculté de médecine. Ce plan a été piloté notamment par un Comité, le «Steering Committee», présidé par le président de l’université, le Dr Joseph Jabbra.


L’ultime objectif du plan stratégique est de transformer l’hôpital en un Centre hospitalier universitaire de premier plan dans la région, grâce à une éducation innovante et à des soins de santé de qualité supérieure, centrés sur le patient (Patient Centered Care), en partenariat étroit avec des professionnels de grande compétence. Fondé en 1925 par le Dr Toufic I. Rizk, l’hôpital est vendu le 30 juin 2009 en totalité à la Lebanese American University par le Dr Assaad T. Rizk, qui souhaitait lui donner une autre dimension, celle d’un hôpital universitaire d’envergure.   
Il s’agit du premier hôpital au Liban à être certifié en 2002 ISO 9001 (V: 2000) pour son système de gestion de la qualité. Il est régulièrement audité, tous les six mois, par la société australienne/canadienne UMB/Sai Global. Aujourd’hui, le LAU Medical Center-Rizk Hospital s’attèle à mettre en œuvre les standards d’accréditation des hôpitaux émis par le ministère de la Santé en janvier 2019 et postule pour une accréditation américaine, auprès de la Joint Commission International (JCI).

Centre d’AVC. Attaché à l’excellence des soins aux patients tout en poursuivant un enseignement, une recherche et une innovation de grande qualité, le LAU Medical Center – Rizk Hospital a développé son nouveau centre d’excellence d’Accidents vasculaires cérébraux (AVC), le Comprehensive Stroke Center, initié par le Pr Michel Mawad, une référence mondiale en neuroradiologie, qui a été à l’origine de la création de plusieurs centres de traitement de ce type aux Etats-Unis et à Abou Dhabi. Ce centre, qui traite tout le spectre des AVC, accueille les urgences de neurologie.
Première de cette envergure au pays du cèdre, cette structure permet de prodiguer les meilleurs soins aux patients et à ceux qui sont à risque de développer un accident vasculaire cérébral. Ce genre d’accident est le plus sérieux et le plus répandu parmi les urgences médicales. Il figurerait parmi les deuxièmes causes de décès dans le monde et les premières causes d’invalidité. Entre l’apparition des symptômes de l’AVC et le traitement, la rapidité de l’intervention médicale peut faire la différence entre la survie, l’invalidité de la victime ou le décès. Un système de transport intégré rapide a été lancé en mars 2018, impliquant des hélicoptères de l’armée libanaise, la Croix-Rouge et l’héliport de l’hôpital. Ce centre est opérationnel depuis plus d’un an.

Les maladies cardio-vasculaires. Le service de maladies cardio-vasculaires est dirigé par le Pr Georges Ghanem, pionnier au Liban dans les interventions cardiaques invasives depuis le début des années 90 avec la pose du premier stent intra-coronarien jusqu’à ces dernières années avec les premières interventions vasculaires (TAVI, Mitra Clip). Ce service s’adresse à tous les patients depuis la prévention cardiovasculaire jusqu’aux maladies les plus compliquées nécessitant un degré de compétences développé avec du matériel et des équipes bien rodées.

L’Orthopédie et la Médecine du Sport. Ce service de pointe dirige par le Professeur associé Chahine Assi, est devenu un centre de référence pour la chirurgie de la colonne vertébrale par voie chirurgicale et par voie endoscopique, ainsi que pour la chirurgie de la hanche, du genou, de l’épaule et du pied. Au LAU Medical Center – Rizk Hospital, les sportifs ont accès à des soins complets et sophistiqués, dispensés par une équipe de médecins spécialistes en la matière et de physiothérapeutes spécialisés dans tous les types de blessures liées au sport.
 
L’Hémato-Oncologie. Le service de traitement du cancer, qui ne cesse malheureusement de progresser au Liban, est dirigé par le Dr Hady Ghanem. Ce département s’est développé aussi bien en recrutant des médecins spécialistes formés dans les meilleurs centres aux Etats-Unis, qu’en activité (l’unité de jour ainsi que l’unité de malades hospitalisés). Le traitement complet du patient est assuré aussi bien sur le plan médical que chirurgical dans l’enceinte du Centre hospitalier universitaire.

La Chirurgie Ambulatoire
La chirurgie par voie endoscopique. Cette chirurgie innovatrice s’est extrêmement bien développée à l’hôpital ces dernières années et s’est vue renforcée avec le recrutement du nouveau Chef de Département de Chirurgie, le Pr Bassem Safadi, spécialiste de la chirurgie bariatrique. Au cours de cette année, il est prévu de développer un Centre spécialisé de l’obésité où les malades seront entièrement pris en charge par une équipe de chirurgiens spécialisés, des médecins endocrinologues, des nutritionnistes et même des physiothérapeutes.

L’ophtalmologie. Ce Département, qui avait fait la réussite de l’hôpital depuis sa création en 1992, est dirigé aujourd’hui par le Pr Nicolas Ghazi, un grand nom de la chirurgie de la rétine. Il est détenteur de la Certification de l’American Board of Ophtalmology et a cumulé une expérience au King Khaled Specialist Hospital, en Arabie saoudite, puis à la Cleveland Clinic – Abou Dhabi. Le LAU Medical Center-Rizk Hospital est conscient qu’un ophtalmologue ne peut pas être un expert de toutes les maladies de l’œil. Aussi, ce département fonctionne-t-il avec de nombreuses sous-spécialités suivant le modèle américain. De plus, l’hôpital a acquis l’Optos, une machine très performante d’imagerie rétinienne, une première au Liban.

L’ORL. Le Département de chirurgie de l’oreille, du nez, de la gorge, de la tête et du cou, conduit par Pr Alain Sabri, fournit un grand nombre de traitements avancés, notamment la chirurgie de tumeurs cancéreuses, la réhabilitation et le traitement des problèmes d’audition. Il est doté des dernières techniques de diagnostic et de traitement. Un étage entier lui est consacré.

Un hôpital pour tous. Sami A. Rizk, le Directeur général de l’hôpital, cite certaines autres spécificités de l’hôpital, qui complètent le spectre des spécialités médicales et chirurgicales. Il souligne que le nombre de lits du campus actuel passera à 250 fin 2020, et les blocs opératoires à onze salles. En 2023, l’hôpital sera doté de 315 lits et un nouveau plan stratégique post-2023 est en gestation. Le réseau hospitalier continue de s’étendre avec l’acquisition d’un hôpital de près de 40 lits, appartenant aux moines maronites à Jounié, qui portera le nom de LAU Medical Center – St John Hospital.

Liliane Mokbel

Related

Inaya Liban. Œuvrer pour plus de transparence

admin@mews

SGBL. Un monde de facilités et de privilèges

admin@mews

[Copy of] Pour acquérir et acheter un véhicule. Des démarches simplifiées

admin@mews

Laisser un commentaire