Magazine Le Mensuel

Nº 3102 du vendredi 7 juin 2019

Spectacle

Deux géants de l’histoire sur scène

Winston Churchill vs Charles de Gaulle, un certain 4 juin 1944. C’est un face-à-face orageux que le théâtre Monnot accueille du 12 au 16 juin avec Meilleurs alliés, une pièce d’Hervé Bentégeat, repérée par 62 events by Josyane Boulos.

Deux géants qui ont marqué le monde de leur empreinte. Du 12 au 16 juin prochain, Monnot sera le théâtre d’une rencontre épique mais historique entre Winston Churchill et Charles de Gaulle. En ce 4 juin 1944, Winston Churchill convoque De Gaulle à Londres pour l’informer de l’imminence du débarquement des troupes alliées en Normandie. Le général français accueille l’annonce avec colère: la France libre est écartée de la plus grosse opération militaire de tous les temps qui se tiendra sur les côtes de l’Hexagone. Sir Winston lui, souhaite que le chef de la France libre mobilise ses compatriotes sur le territoire dans le sillage des troupes alliées. La rencontre entre les deux hommes se passe très mal. Le Premier ministre britannique envisagera même de faire enfermer le grand Charles quelque part en Angleterre…

Plus vrais que nature
Sur scène, les spectateurs découvriront Churchill et De Gaulle plus vrais que nature. C’est l’acteur belge Michel de Warzée qui incarne l’Anglais rondouillard, cigare à la main et le verre facile. Face à lui, raide comme la justice, Pascal Racan s’est glissé dans le mythique costume du général de Gaulle. Tous deux se retrouvent dans un wagon de commandement anglais, pour un face-à-face orageux qui écrira pourtant l’histoire de leurs pays respectifs. Comme l’explique le metteur en scène Jean-Claude Idée, «l’action est ramassée sur trois jours, du 5 juin au 7 juin 1944», durant lesquels les deux héros qui s’affrontent ont chacun leur souffre-douleur, Anthony Eden, secrétaire au Foreign office pour Churchill, Pierre Viénot, ambassadeur pour la France libre auprès du gouvernement britannique, pour De Gaulle. Alors que le débarquement allié n’est plus qu’une question d’heures, les deux hommes s’affrontent, donnant lieu à des joutes verbales à la hauteur de leur légende. Qui parlera en premier? Qui posera le premier le pied dans une France libérée? Aussi têtus l’un que l’autre, les deux hommes ne lâchent rien, même si, malgré leurs divergences, ils se vouent une grande estime réciproque. Chacun fourbit ses armes, ses arguments, métamorphosant rapidement la confrontation autour des enjeux politiques en opposition de deux personnalités que l’Histoire a réuni.
Véritable reconstitution historique qui réjouira les passionnés d’histoire, Meilleurs alliés qui a d’abord été joué au Festival Off d’Avignon, puis sur la scène du Petit Montparnasse à Paris, a été salué unanimement par la critique. Michel de Warzée et Pascal Racan incarnent à la perfection leurs rôles, livrant au public un Churchill tout en rondeurs, bon vivant cynique mais rigolard, tandis que le grand de Gaulle est inflexible, raide, avec ce phrasé si reconnaissable et cette langue aux termes parfois désuets. Une pièce de qualité à ne pas manquer pour les férus d’histoire et de très bon théâtre.

JENNY SALEH

Related

Inspiration divine. Le dernier spectacle du Festival Al Bustan 2015

admin@mews

Chroniques d’une révolution orpheline. Pour une réflexion continue

admin@mews

[Copy of] [Copy of] Zoukak, en résidence, présente: scène de bataille

admin@mews

Laisser un commentaire