Magazine Le Mensuel

Nº 3105 du vendredi 6 septembre 2019

  • Accueil
  • general
  • Drapp. L’appli qui révolutionne la consultation médicale
general Start up

Drapp. L’appli qui révolutionne la consultation médicale

Cette plateforme mobile organise des rendez-vous médicaux virtuels entre les médecins et les patients. 


Pour ceux qui travaillent trop, qui voyagent ou qui sont loin, et pour ceux, aussi, qui n’aiment tout simplement pas attendre en salle d’attente… Drapp est née de cette conscience que le temps ne permet pas à tout le monde de se rendre chez son médecin. Et parce que les symptômes ne nécessitent pas toujours de se déplacer, les clients ont tendance à demander conseils à leur médecin par téléphone, ce qui peut dévaloriser un service qui n’est pas en mesure d’être facturé. «Par exemple, lorsque je contacte le pédiatre de mes enfants par WhatsApp, je n’ose pas lui poser plus de deux questions, puisque c’est gratuit», confie la responsable marketing et digital de Drapp, Faiza Hankir, à Magazine. Pour simplifier la vie des malades et alléger celle des professionnels, cette appli propose une offre aussi complète que lors d’une consultation traditionnelle mais ce, via le Smartphone, en utilisant les outils de messagerie de base. «C’est encadré et organisé, le médecin ne va plus mélanger ses conversations personnelles et professionnelles.»
Une fois son inscription effectuée, le client va être guidé par un chatbot qui va lui proposer la liste des médecins enregistrés. Après quoi une demande va être envoyée au docteur souhaité, «c’est ce en quoi nous nous démarquons et auquel nous sommes attachés, le patient choisit lui-même son médecin». Si ce dernier est disponible immédiatement, l’échange en ligne – par message texte, audio, photo ou vidéo – peut commencer par écrans interposés. S’il ne l’est pas, il reçoit une notification et le patient est averti lorsqu’il est disponible. À la fin de l’échange, l’assistant gère l’encaissement, grâce aux coordonnées bancaires préalablement entrées lors de l’inscription.

Des prix ajustables
L’application offre au médecin le choix de 3 options pour le prix de sa consultation. La première est celle de base, pour une consultation lambda; la seconde lui permet de fixer un coût supérieur et enfin la dernière est gratuite. «Il était important pour nous de laisser la liberté au docteur de ne pas facturer, par exemple lorsqu’il estime qu’il s’agissait davantage d’un conseil ou rentrait dans le cadre d’un suivi», explique Faiza Hankir. Deux mois après son lancement en mars, l’application compte déjà plus de 100 médecins inscrits au Liban. Pour qu’un professionnel puisse s’inscrire sur Drapp, il fait une demande préalable accompagnée de justificatifs relatifs à son statut. Le dossier est analysé par une équipe et, s’il est approuvé, le praticien est disponible sur l’application, ouverte à toutes les spécialités et même aux dentistes, psychologues ou encore diététiciens.
Selon une étude de l’Association américaine de médecine, plus de 75% des consultations peuvent se faire sans examen physique. Drapp mise donc sur le développement de divers outils novateurs dans le domaine de la santé. Pour aider les médecins, la plateforme souhaite faire évoluer son robot à AI pour qu’il soit en mesure d’effectuer une première analyse des symptômes ou encore être capable d’utiliser des appareils de santé portable.

NOEMIE DE BELLAIGUE

Related

Small Crime de Christos Georgiou. Ailleurs mais si proche

admin@mews

Hervé Sabourin directeur M-O de l’AUF. «Le Liban, un vecteur important de la francophonie»

admin@mews

Décembre 1970. Un prince saoudien poignarde un étudiant à Hamra.

admin@mews

Laisser un commentaire