Magazine Le Mensuel

Nº 2876 du vendredi 21 décembre 2012

  • Accueil
  • general
  • Après la consolidation. La SGBL relève ses capitaux propres
general

Après la consolidation. La SGBL relève ses capitaux propres

 

La Société Générale de Banque au Liban (SGBL) a annoncé la couleur de sa nouvelle année financière 2013 en rendant publique  l’augmentation de son capital. Explications.

Le relèvement des capitaux propres Tiers 1 de la SGBL est de l’ordre de 325 millions de dollars. La solvabilité de l’établissement est ainsi passée à 10%, un taux bien au-delà de celui requis (8%) par les standards internationaux, en prélude à l’application de Bâle III. D’ailleurs, rien n’empêche que cette proportion n’atteigne 15% d’ici 2015, a déclaré Georges Saghbini, directeur général adjoint à la SGBL. Après avoir «absorbé» dans toutes ses dimensions l’opération d’acquisition de la Lebanese Canadian Bank (LCB), qui a été conclue avec un parfait atterrissage en douceur, et procédé dans une étape ultérieure à la consolidation de l’ensemble de ses agrégats en 2011 et 2012, la SGBL a amorcé un nouveau virage. L’établissement de crédit célèbrera en 2013 le 60e anniversaire de sa création. «Si certains indicateurs de l’économie ont entamé une tendance baissière, la crise est encore loin du secteur bancaire local. Il sera le dernier à être affecté ayant fait montre d’une résilience face à diverses secousses sur le triple plan local, régional et international», souligne Saghbini. «Il n’y a pas le feu à la maison pour l’instant», dit-il avec assurance. Ceci dit, l’équation à long terme est susceptible de connaître des changements si le ralentissement devait se maintenir encore longtemps.

Rumeurs infondées
Le relèvement du capital de la SGBL s’est effectué à l’interne sans le recours à de nouveaux souscripteurs autres que l’actionnariat établi.
L’opération a été conclue comme suit: un relèvement du capital social de 100 millions de dollars, via l’émission de 6535 nouvelles actions ordinaires totalement souscrites en numéraire par les actionnaires existants; le report de la majeure partie des profits, soit 100 millions de dollars, ce qui n’empêchera pas l’assemblée générale qui se réunira en principe au 1er semestre de 2013 d’approuver la distribution de dividendes aux porteurs des actions préférentielles «série 2008» et «série 2010»; l’émission de 12500 actions préférentielles «série 2012» pour un montant de 125 millions de dollars à revenus non cumulatifs, au prix d’émission de 10000 dollars par action et un rendement de 7%. Ces actions sont non convertibles en actions ordinaires et rachetables par la SGBL au bout de cinq ans.
Diverses rumeurs avaient circulé en ville en mai dernier, relayées par certains médias, faisant état de difficultés de liquidités à la SGBL. Le motif invoqué par ces sources: plusieurs échéances financières que l’établissement de crédit avait à honorer. Interrogé à ce sujet, Georges Saghbini a affirmé que les augmentations de capitaux requis tant en Jordanie qu’à Chypre ont été entièrement versées, conformément aux conditions requises dans chacun de ces pays. Des actions en justice sont en cours contre ces voix pour diffamation et atteinte à la réputation. Aujourd’hui, la Société Générale de Banque au Liban (SGBL) est forte de fonds propres de l’ordre de 810 millions de dollars.

Liliane Mokbel

 

Related

Jenifer Bartoli. Amour fou et bonne nouvelle!

admin@mews

Films libanais: une industrie qui prospère

admin@mews

Zaitunay Bay. Des appartements à 25000$/m2

admin@mews

Laisser un commentaire