Magazine Le Mensuel

Nº 2885 du vendredi 22 février 2013

Santé

L’insomnie varie selon les mois

L’insomnie est légèrement plus importante en février qu’en janvier et s’améliorait en mars. Le temps moyen pour s’endormir était de 56 minutes et le temps d’éveil au milieu de la nuit de 59 minutes pour ceux qui ont répondu à l’enquête en février comparativement à 48 minutes et 49 minutes en mars. L’horloge interne est grandement régulée par la lumière ambiante et celle qui provient de l’extérieur. La somnolence est favorisée par les environnements intérieurs avec de faibles niveaux de lumière, ainsi que le manque d’air frais et le chauffage.

 

Moins de sel, plus de potassium
Pour une meilleure santé

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), nous consommons trop de sodium et pas assez de potassium. Il est nécessaire d’agir dès le plus jeune âge pour éviter les risques. Chaque adulte devrait consommer, individuellement, moins de 2 g de sodium par jour, ce qui correspond à 5 g de sel. Une consommation trop élevée de sodium ou trop basse de potassium entraîne une augmentation du risque d’hypertension artérielle. Et cette dernière induit elle-même une hausse du risque de maladies cardiovasculaires. Le sodium est présent naturellement dans une grande variété d’aliments.

 

Jambes lourdes
Parlez-en!

Une femme sur deux n’ose pas parler de sa sensation de jambes lourdes. Gonflement des pieds et des chevilles, fourmillements ou crampes nocturnes sont les symptômes de l’insuffisance veineuse. Les signes avant-coureurs de la maladie veineuse ne sont pas assez pris en compte et les personnes concernées ne consultent pas tout de suite. L’âge moyen de la première consultation est de 47 ans et lorsque la maladie est déjà installée. Non traitée, la maladie veineuse risque d’évoluer au fil des années et d’engendrer des complications comme des œdèmes ou des phlébites.

 

Homme âgé
Bébé à risque

Un homme âgé produit des spermatozoïdes de moindre qualité. Le risque d’anomalie génétique est donc accru et peut provoquer des maladies graves. Les spermatozoïdes baissent en qualité avec l’âge, tout comme les ovocytes féminins. Ils peuvent présenter des anomalies dans leurs chromosomes et sérieusement handicaper la santé de l’enfant à venir. Ces anomalies ne produisent pas seulement la trisomie 21 mais peuvent aussi se traduire par des pathologies génétiques rares.

Monter les escaliers
Mieux que le sport?

Vous pouvez garder la forme en faisant trente minutes d’exercices par jour. 43% des participants à une étude récente, qui font de petits exercices, y compris des tâches quotidiennes de seulement une ou deux minutes chacune, ont atteint facilement les trente minutes d’exercices recommandées par jour. Une réduction notable des risques de maladies cardiovasculaires a été observée chez ces participants. Il s’agit d’une façon plus naturelle de faire de l’exercice, juste en marchant et en bougeant un peu plus. Monter les escaliers, se balader, faire du vélo ou des trajets courts à pied, sont donc de simples gestes à adopter quotidiennement.

 

Le vin et le thé vert
Contre l’Alzheimer

Le vin et le thé vert seraient bons pur lutter contre la maladie d’Alzheimer. Chacune de ces boissons contiendrait une molécule qui empêche les plaques amyloïdes de détruire les cellules nerveuses du cerveau. Les chercheurs ont placé dans des tubes à essai des plaques amyloïdes en présence de cellules nerveuses cérébrales humaines et animales. Quand ils ont ajouté les molécules extraites du vin et du thé vert, les plaques ne provoquaient plus la mort de ces cellules. Ces résultats offrent une nouvelle cible potentielle pour le développement de médicaments contre la maladie. Les molécules contenues dans ces boissons ont également des actions bénéfiques contre certaines maladies comme le diabète, l’obésité ou le cancer.

 

NADA JUREIDINI

 


 

Consommation du sel
Le pain pointé du doigt

Diminuer la consommation du sel dans notre alimentation permettra de prévenir les maladies cardiovasculaires. Une étude menée par la faculté des Sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université américaine de Beyrouth (AUB), montre que le pain, à lui seul, est responsable, en moyenne, de 25% de nos besoins journaliers en sel.

Les adultes devraient consommer quotidiennement moins de 2000 mg de sodium, soit 5 g de sel par jour selon les dernières recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Une réduction de la consommation de sel de 5 grammes par jour se traduirait par une baisse des décès causés par les accidents vasculaires cérébraux et les maladies cardiovasculaires. Le sodium est naturellement présent dans divers aliments, dont le lait, la crème et les œufs. On le retrouve également, en grande quantité, dans les aliments transformés. En effet, 75% de la quantité quotidienne de sodium consommée est invisible. Parmi ces aliments, le pain contiendrait environ 400 à 500 mg de sodium, mais également les charcuteries, les fromages, les jus de légumes, les soupes préparées ou en conserve et les pâtes alimentaires. L’hypertension artérielle constitue un risque majeur de cardiopathies et d’accidents vasculaires cérébraux. Selon l’OMS, 39% des Libanais sont atteints d’hypertension artérielle. On estime que l’apport élevé en sel alimentaire est à l’origine de 30% de la prévalence de l’hypertension artérielle. Une consommation excessive de sel et d’aliments contenant du sodium accroît par ailleurs le risque de cancer de l’estomac, le 2e cancer le plus meurtrier dans le monde. Des études ont montré que les pays où l’on consomme le plus d’aliments salés comme des poissons ou des viandes salées ont des taux de cancer de l’estomac très élevés. Pour réduire sa consommation de sodium, il est conseillé de manger des repas maison pour pouvoir contrôler la quantité du sel, choisir des aliments frais, vérifier la teneur en sodium des aliments et privilégier les aliments contenant peu ou pas de sel. Selon les experts, il est préférable de réduire graduellement la consommation du sel pour pouvoir s’habituer aux goûts non salés. Pour rehausser le goût des aliments, on peut utiliser des épices ou de fines herbes sans sel, des herbes fraîches, de l’ail, des oignons ou du jus de citron.

Trois questions au Dr Lara Nasreddine
La nutritionniste et chercheuse à l’AUB, le Dr Lara Nasreddine répond aux questions de Magazine.

Quels sont les résultats de l’étude menée par la faculté des Sciences de l’agriculture et de l’alimentation?
L’enquête nationale que nous avons menée a révélé que près de 70% des adultes libanais ont des apports quotidiens en sodium très élevés. Or, selon l’Organisation mondiale de la santé, il ne faut pas dépasser les 5 g de sel par jour. Le pain consommé en grande quantité par les Libanais, contiendrait à lui seul, 400 à 500 mg de sodium, soit 25% de l’apport quotidien en sodium dont 4% la pizza au thym.

Quels sont les méfaits du sel sur la santé?
Une consommation excessive de sel expose les consommateurs à l’hypertension artérielle qui est un facteur de risque de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux. Mais également au cancer de l’estomac, à l’ostéoporose ou à une maladie rénale. Sensibiliser la population libanaise aux dangers d’une consommation excessive de sodium, contribue à réduire le risque d’être touché par ces maladies. Il faut donc changer les habitudes alimentaires des Libanais et adopter un régime avec peu ou sans sel. Les gens pourront ainsi s’habituer à un goût moins salé.

Quel est le message à passer?
Réduire le sel ne signifie pas seulement ne pas en ajouter dans les plats, mais également éviter la consommation de produits salés comme entre autres, le pain, la pizza au thym, la charcuterie, les viandes transformées, le fromage ou le labneh. Notre objectif est de sensibiliser la population et le corps médical aux méfaits du sel sur la santé. Nous allons également collaborer avec les représentants de l’industrie agroalimentaire pour réduire le sel dans les aliments transformés et veiller à ce que l’étiquetage des produits alimentaires comporte la quantité du sel qu’ils contiennent.

Nada Jureidini

 

Related

L’obésité. Maladie numéro 1 du XXIe siècle

admin@mews

Le cholestérol héréditaire

admin@mews

Cancer colorectal. Les signes que vous ne pouvez pas ignorer

admin@mews

Laisser un commentaire