Magazine Le Mensuel

Nº 2891 du vendredi 5 avril 2013

  • Accueil
  • general
  • 3e édition du Festival du film turc. Pour une culture cinématographique
general

3e édition du Festival du film turc. Pour une culture cinématographique

L’Association Métropolis poursuit sans relâche sa mission de développer une culture cinématographique au Liban. Avec l’Association Izmir Cinema, elle présente au public la 3e édition du Festival du film turc, qui se poursuit jusqu’au 7 avril.

L’Association Métropolis et l’Association Izmir Cinema, en partenariat avec l’ambassade de Turquie au Liban, présentent la 3e édition du Festival du film turc. Débuté le 3 du mois, le festival se poursuit jusqu’au dimanche 7 avril. Au cours de ces cinq jours, sont projetés sept films récents du panorama cinématographique turc, en présence des réalisateurs.
Le festival a été inauguré le mercredi 3 par la projection, sur invitations seulement, de Lal Gece (Night of silence), en présence du réalisateur Reis Çelik. Ce film d’ouverture fera l’objet d’une projection ouverte au public le dernier jour du festival, soit le 7 du mois (voir encadré). Le jeudi 4, c’est le réalisateur Raşit Çelikezer qui a présenté son film Can, Prix spécial du jury – World Cinema au Sundance Film Festival 2012, qui relate l’histoire d’un couple qui se tourne vers les moyens illégaux pour avoir enfin un enfant, suivi par la projection de Ferahfeza (Ships) d’Elif Refiğ. Et le Festival se poursuivra ce week-end encore au Cinéma Métropolis à l’Empire Sofil.

Nayla Rached

Le programme
Vendredi 5 avril
19h30: Gözetleme Kulesi (Watchtower), drame de Pelin Esmer
Avec son deuxième long métrage, la réalisatrice a participé à la sélection officielle du Festival du Film de Toronto 2012. Watchtower suit l’histoire de Nihat et Seher, un homme et une femme qui cherchent refuge loin du reste du monde. Nihat vit dans une tour de guet en pleine forêt, Seher a une chambre dans une gare routière rurale. Tous deux se cachent des autres jusqu’à ce que leurs chemins se croisent. Mais leur lourd passé ne tardera pas à troubler leur relation.
22h: Zerre (The Particle), d’Erdem Tepegöz
Dans une ville au taux de chômage élevé, les gens, leurs problèmes et leurs vies sont-ils aussi petits, banals et aléatoires qu’une myriade de particules dispersées? Et Zeynep qui s’accroche à la vie, avec sa fille et sa mère, quel espace occupe-t-elle dans cet immense univers?

Samedi 6
19h30: Atesin Düstügü yer (Where the fire burns), d’Isamil Günes
Grand Prix des Amériques et Prix de la Fipresci au Festival des films du monde de Montréal, Where the fire burns suit l’histoire d’Ayse qui, lorsqu’elle est introduite d’urgence à l’hôpital, s’avère être enceinte de 14 semaines. Mais la jeune fille refuse de dire qui en est le père. Sa famille qui, soucieuse de sa santé, cherchait à la garder vivante essaie maintenant de la tuer.
22h: Yük (Load) d’Erden Kiral
Cemal tue le frère de Cumali par accident et laisse son jeune frère assumer la responsabilité de ce crime. Il quitte alors la ville pour s’éloigner de ce qui s’est passé, mais Cumali est déterminé à le retrouver…

Dimanche 7
19h30: Lal Gece (Night of silence) de Reis Çelik
Prix du Crystal Bear du Festival du film de Berlin 2012, Night of Silence tourne autour du sujet des mariages forcés. Dans un village de Turquie, après un mariage somptueux, l’homme et sa femme se retrouvent dans l’intimité de la chambre conjugale. Il lui offre des présents et découvre finalement le visage de son épouse, qui selon les coutumes doit garder son voile jusqu’à la nuit des noces. Il a 60 ans, elle en a seulement 14!
Les films seront projetés en turc sous-titrés en anglais, en présence du réalisateur, à l’exception du film Yük (Load), le 6 avril, que présentera son producteur Ayfer Özgürel et de la projection publique, le 7 avril, de Lal Gece (Night of silence). Nayla Rached
Informations: 01.204080 – www.metropoliscinema.net
Billets à 6000 L.L.

 

Related

Al-Qaïda prend Jisr el-Choughour. Le régime en mauvaise posture dans le Nord

admin@mews

Naji Gharios, député de Baabda «La mobilisation populaire n’a rien d’innocent»

admin@mews

La IXe Coupe des confédérations de football. Le Brésil ou l’Espagne?

admin@mews

Laisser un commentaire