Magazine Le Mensuel

Nº 2900 du vendredi 7 juin 2013

ACCUEIL

3 questions à Farès Boueiz

L’aviation israélienne a survolé d’une façon intensive plusieurs régions du Liban qui a déposé une plainte auprès du Conseil de sécurité…
Ce n’est pas nouveau. Les agressions israéliennes sont continues et Israël se donne le droit, depuis des années, d’agir à sa guise, de survoler le territoire libanais et d’exercer des pressions pour interdire au Liban de se doter d’un système efficace de défense antiaérienne. Cela depuis le scandale des Crotale jusqu’à l’arrêt de la livraison des avions MIG promis par la Russie. Cette action israélienne jouit de l’appui des Etats-Unis qui utilisent souvent le droit de veto pour empêcher le vote d’une résolution contre Israël.

Croyez-vous que la plainte déposée à l’Onu donnera un résultat?
Nous savons à quoi nous attendre à ce sujet. La plainte ne changera rien, le Conseil de sécurité étant sous le joug américain. Mais le Liban ne peut pas passer sous silence les abus israéliens et se doit de faire son devoir et de mettre le Conseil de sécurité face à ses obligations.

N’y a-t-il pas d’autres moyens pour le Liban de faire prévaloir ses droits? Quel sens ont les abus israéliens maintenant?
Le Liban n’a pas d’autre recours que celui de la légalité internationale. Quant aux raisons des abus israéliens, il est clair qu’Israël est inquiet de l’ampleur de l’intervention du Hezbollah en Syrie et observe de très près tous ses agissements.

Arlette Kassas

Related

3 questions à Ali Hassan Khalil

3 questions à Chant Chinchinian

Trois questions à Mohammad Kabbara

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.