Magazine Le Mensuel

Nº 2914 du vendredi 13 septembre 2013

  • Accueil
  • ECONOMIE
  • Banques. Les rumeurs autour du Crédit libanais sont-elles fondées?
ECONOMIE

Banques. Les rumeurs autour du Crédit libanais sont-elles fondées?

Transport
Le port de Beyrouth au mieux de sa forme

Vu les turbulences en Egypte et en Syrie qui entravent les opérations portuaires dans les villes principales de ces pays, le port de Beyrouth continue sur sa lancée en représentant la meilleure alternative en tant que «hub» sur un plan régional pour le transport maritime. Au cours des sept premiers mois de 2013, les revenus du port ont progressé de 26% sur un an, atteignant 126,75 millions de dollars. Pour le seul mois de juin, ses revenus ont totalisé 20,81 millions de dollars, soit 35% de hausse par rapport au même mois un an auparavant.
Dans les détails, l’activité de transbordement, qui constituait avant le déclenchement du «Printemps arabe» la première source de revenus du port de Beyrouth, a reculé pavant la voie à une affluence importante de conteneurs. L’activité de celle-ci a progressé de 24,31% sur un an compensant la régression de l’activité de transbordement qui s’est élevée à 15,46% par glissement annuel. Le volume de l’activité de transbordement opérée par les principaux agents maritimes opérant au port de Beyrouth a reculé. Ainsi MSC et CMA-CGM ont enregistré respectivement une régression de ce poste de 9,22%  et 6,23% pour le seul mois de juillet 2013 sur un an.
Pour les sept mois de 2013, la prospérité du mouvement portuaire a été tirée par une croissance de 12,07% des opérations d’exportation et d’importation de marchandises atteignant au cours de ce mois 738 200 tonnes. Sachant que juillet 2013 a enregistré une augmentation du nombre de voitures importées, totalisant pour cette période l’entrée de 8 716 véhicules. Toutefois, cette croissance du nombre de voitures qui sont entrées au Liban par le point de passage du port de Beyrouth n’est pas reliée à une hausse quelconque de la demande de consommation interne des Libanais, mais au nombre croissant de réfugiés syriens qui ont voulu avoir leurs propres véhicules à leur disposition au Pays du Cèdre.

Liliane Mokbel

Related

Port de Beyrouth. Accostage d’un navire transportant 14000 conteneurs

admin@mews

Gaz et pétrole. L’Iran intéressé par les gisements libanais

admin@mews

Sanctions internationales. Lobbying de l’ABL à Washington et New York

admin@mews

Laisser un commentaire