Magazine Le Mensuel

Nº 2927 du vendredi 13 décembre 2013

3 questions à...

3 questions à Ghazi Aridi

Après la première tempête, qui a entraîné 
inondations et dégâts, vous avez annulé une 
deuxième 
conférence de presse et vous avez jeté en grande partie la responsabilité des retards dans les travaux publics sur le ministère des Finances…
La première conférence de presse n’était pas destinée à parler de l’inondation sur les routes. Quoi qu’il en soit, je tiens à présenter mes excuses personnelles et officielles au peuple pour ce qu’il a enduré sur les routes à cause de la tempête. Toutes les critiques sont acceptables, et rien n’excuse ce qui s’est passé. En mai dernier, j’ai rappelé au ministre Mohammad Safadi la nécessité d’octroyer les fonds destinés au ministère des Transports. Ceci n’a pas été fait.

Pourquoi les travaux n’ont-ils pas été exécutés?
Nous avons reçu ultérieurement un avis du Conseil des ministres, refusant l’exécution des travaux. C’est le ministre des Finances qui s’est personnellement opposé à l’octroi des fonds nécessaires.  

Pourquoi le ministère des TP n’était pas prêt avant la première pluie?
Nous avons l’habitude de nettoyer en août, et en septembre dernier, j’avais mis en garde contre les risques d’inondations majeures dans le pays. Malheureusement, personne n’a répondu. Les contrats d’entretien et de nettoyage se font de gré à gré depuis 2007, et le ministre des Finances s’y est opposé quand le renouvellement a été discuté en Conseil des ministres.

Arlette Kassas

Related

Trois questions à cheikh Omar Bakri, prédicateur salafiste

admin@mews

Trois questions à Joseph Abdallah, frère de Georges Ibrahim Abdallah

admin@mews

3 questions à Antonio Hachem

admin@mews

Laisser un commentaire