Magazine Le Mensuel

Nº 2931 du vendredi 10 janvier 2014

Moyen-Orient

Moyen-Orient

Dubaï
L’immobilier en hausse

Les prix de l’immobilier dans l’émirat de Dubaï ont accusé une hausse de plus de 22%, selon l’index Reidin des prix à la vente. Cet index, qui vise à mesurer la moyenne de changement des prix des appartements dans certains quartiers de Dubaï, a montré que la valeur de ceux-ci avait progressé de 2,44% en novembre, sur un mois, et de 22,4% sur un an. Selon le même index, les prix de vente des villas se sont accrus de 0,73% en novembre par rapport au mois précédent, mais ils ont augmenté de 14,9% sur un an à fin novembre 2013. L’index Reidin de location a montré que les loyers à Dubaï ont progressé de 1,33% en novembre, sur un mois, et de 16,6% sur un an. Dans les détails, les loyers des appartements ont accusé une hausse de 1,37% sur un mois en novembre et de 17,6% sur un an, alors que ceux des villas ont augmenté respectivement de 1,11% et de 12,6%. En ce qui concerne l’émirat d’Abou Dhabi, l’index a montré que les prix de l’immobilier se sont accrus de 1,96% en novembre 2013 par rapport au mois d’octobre de la même année, alors que cette hausse a totalisé 19,70% sur une base annuelle. En novembre dernier, Mohammad Alabbar, P.-D.G. de la plus grande compagnie de développement immobilier à Dubaï, Emaar, a déclaré qu’il est persuadé que le gouvernement de l’émirat ne permettrait pas une hausse «injustifiable» des loyers qui 
stimulerait la création d’une nouvelle bulle des prix de l’immobilier sur fond de l’organisation par Dubaï de l’Expo 2020. En fait, la dernière hausse des prix de l’immobilier dans l’émirat avait réveillé les démons d’un passé récent et attisé par conséquent les craintes de 
l’émergence d’une bulle immobilière. Une telle bulle avait éclaté entre 2008-2010, lorsque la crise financière internationale a causé un crash des prix de l’immobilier à Dubaï de l’ordre de 50%. Des experts du secteur s’attendent à une croissance des prix de l’immobilier à Dubaï entre 10% et 15% en 2014, se classant ainsi avant les marchés porteurs de Pékin et de Shanghaï. Sydney et Paris maintiendraient leur position entre les cinq premiers marchés de l’immobilier au niveau mondial, enregistrant une croissance des prix de plus de 10% au cours de 2014.

Related

Moyen-Orient

admin@mews

Mohammad Morsi. Premier président civil… et islamiste de l’Egypte

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Laisser un commentaire