Magazine Le Mensuel

Nº 3004 du vendredi 5 juin 2015

En coulisse

En coulisses

Il n’existe aucune initiative française pour le moment concernant la présidentielle, selon des sources diplomatiques françaises. La crise régionale, comme le disent les ministres des Affaires étrangères concernés, ne sera pas réglée avant dix ans. La question qui se pose est la suivante: est-il possible que le Liban reste sans président en attendant la fin des crises régionales? Quel sort pour cette fonction dans dix ans? L’absence de consensus sur un président équivaut à rendre le dossier libanais tributaire des querelles régionales, la crise syrienne, en premier lieu. La signature de l’accord sur le nucléaire avec l’Iran n’entraînera pas forcément une issue aux crises régionales. La guerre en Syrie ne sera pas résolue en un ou deux ans d’après le président Barack Obama, elle se poursuivra même après la fin de son mandat. Le rapprochement irano-saoudien n’est visiblement pas pour demain. Alors, comment le Liban pourra-t-il continuer à gérer ses problèmes socioéconomiques et sécuritaires sur le long terme à l’ombre du vide institutionnel?

Related

[Copy of] En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.