Magazine Le Mensuel

Nº 3013 du vendredi 7 août 2015

  • Accueil
  • general
  • 6e congrès de l’AMFL. Les derniers progrès en gynécologie
general

6e congrès de l’AMFL. Les derniers progrès en gynécologie

Afin de favoriser les échanges scientifiques en matière de médecine, l’Association médicale franco-libanaise (AMFL) a tenu son 6e congrès le 30 juillet au Hilton Habtoor, réunissant un grand nombre de participants venus du Liban et de France.

Cette journée a été également l’occasion pour l’Association des gynécologues francophones d’organiser son 15e symposium. Les sessions ont accueilli des conférenciers français et libanais qui ont traité des sujets les plus brûlants de la médecine d’aujourd’hui.
Du problème des myomes (tumeurs bénignes du tissu musculaire de l’utérus), à celui de l’infertilité, les gynécologues participant à ce congrès n’ont pas manqué de se pencher sur le sujet de l’échographie, plus particulièrement le rapport de cette dernière à la thérapie fœtale. En effet, plusieurs méthodes sont utilisées aujourd’hui dans le but d’augmenter les chances de survie du fœtus ou de diminuer le risque ou la sévérité de séquelles postnatales. L’échographie permet de nos jours d’obtenir des images du fœtus en temps réel et en haute définition, ce qui permet de diagnostiquer les maladies ou malformations qui touchent le bébé à un stade très précoce. Tant d’avancées qui ne se limitent pas uniquement au domaine de la gynécologie.
 

Le traitement des prolapsus
Connu sous le nom de descente d’organes, le prolapsus correspond à un affaissement anormal d’un ou de plusieurs organes du pelvis féminin. Actuellement, de nouvelles solutions répondent à ce problème. La chirurgie constitue un moyen durable permettant de traiter le prolapsus. Pour ce, on distingue deux voies et deux techniques: la voie abdominale avec deux modes opératoires (une ouverture chirurgicale de l’abdomen ou une cœlioscopie (opération via un appareil optique muni d’un dispositif d’éclairage introduit à travers la paroi abdominale par une petite incision), ainsi que la voie vaginale, une technique plus naturelle initialement réservée aux femmes âgées, mais qui s’étend aujourd’hui aux femmes plus jeunes. Les avancées en médecine ne se limitant pas ainsi à un domaine bien déterminé, l’AMFL ne manquera pas de continuer d’organiser d’éventuels congrès pour davantage d’échanges entre les médecins.

Natasha Metni

Expérimentation et éthique
D’autres sujets ont été élaborés, à savoir la recherche transrationnelle et la recherche clinique, la chirurgie laparoscopique, la médecine dentaire et l’orthodontie, etc. Les médecins participants ont également tenté de répondre à la question de savoir si la recherche, l’expérimentation et l’éthique sont conciliables.

Related

Les réseaux sociaux. Nouveaux pièges et arnaques

admin@mews

Adib Nehmé, conseiller à l’Escwa. «Le vrai coût: la déliquescence de l’Etat»

admin@mews

Nicolas Nahas, ministre de l’Economie. L’Etat ne renoncera pas à son rôle

admin@mews

Laisser un commentaire