Magazine Le Mensuel

Nº 3014 du vendredi 14 août 2015

  • Accueil
  • general
  • Entre l’Onu et la LAU New York. Un échange estudiantin fructueux
general

Entre l’Onu et la LAU New York. Un échange estudiantin fructueux

Ils l’ont vécue et c’est une expérience formidable. Soixante étudiants de partout dans le monde se sont retrouvés et ont pu échanger… comme à l’Onu (Organisation des Nations unies). Depuis quelques années, la LAU New York les accueille et les expose au meilleur de la ville. Zoom sur un événement devenu incontournable.
 

Le Liban est à l’honneur. Son nom, ses responsables éducatifs et ses étudiants sont au-devant de la scène à New York.
Des jeunes Libanais se sont mélangés aux Canadiens, Belges, Néerlandais, Chinois, Jordaniens, Américains, Suisses, Français, Britanniques et Colombiens. En plus de la diversité de leurs origines, il y a entre tous ces étudiants une différence d’âge. Certains participants viennent de l’école secondaire, d’autres sont des étudiants de premier cycle, sans oublier les universitaires. Tous ont eu la chance de suivre le modèle des Nations unies et ont pu plonger complètement dans l’univers de la diplomatie et des relations internationales. Au cours de cet événement, des sessions de simulation sont offertes permettant aux étudiants de comprendre comment fonctionne l’Onu, ses principales institutions, ses règles. L’espace de quelques heures, on joue le rôle des ambassadeurs qui discutent de sujets les plus chauds. On s’intéresse plus aux règles de la défense, de l’autonomisation et du leadership. On comprend donc plus comment traiter les Affaires publiques et les relations entre les divers pays.
Mais outre les interventions orales, les moments phares de cet événement sont sans doute ceux qu’on effectue sur le terrain. On va alors à la découverte d’une ville qui n’arrête pas de bouger. Ses quartiers financiers, son musée de Finance, ses principaux centres comme le fameux Rockefeller Center construit depuis plus de 100 ans comme une plaque tournante dans les divers domaines. Ou encore le Moca (Musée des Chinois aux Etats-Unis) créé depuis 160 ans et qui fait découvrir une partie de l’histoire de New York.
Mis à part les musées, c’est le siège des Nations unies qui demeure l’étape centrale lors de cet événement. La visite de ce dernier a été si réussie que beaucoup de participants libanais sont rentrés au pays avec le sourire. C’est la «meilleure expérience que j’aie jamais vécue», ou encore il s’agit d’un «programme incroyable». D’autres parlent d’un véritable «changement dans leur vie». Mais le témoignage qui restera, sans doute, dans la mémoire de tous est celui d’un lycéen. «Nous sommes venus ici comme étudiants, mais partis comme de futurs dirigeants. Nous nous engageons à faire du monde un meilleur endroit».

 

Pauline Mouhanna. (Etats-Unis)

Des personnalités mondiales
Ils ont participé à ce programme et ils l’ont enrichi par de présence. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, l’ambassadeur et représentant permanent du Liban auprès des Nations unies à New York, Nawaf Salam, le secrétaire général de l’Onu pour la jeunesse, Ahmad el-Hendawi, et le vice-gouverneur de la Banque centrale, Mohammad Baasir. Nawaf Salam et Ban Ki-Moon ont d’ailleurs reçu des trophées d’appréciation pour le travail qu’ils ont accompli.

Related

EDL. 84% du déficit budgétaire

admin@mews

Christian Haddad autour du Congrès international de la francophonie. Le métier de biologiste: des conditions à revoir

admin@mews

Gianluca Marcianò, directeur musical du festival Al Bustan. «Chaque soirée du festival est unique»

admin@mews

Laisser un commentaire