Magazine Le Mensuel

Nº 3026 du vendredi 6 novembre 2015

Événement

«Votre cèdre a poussé». Les designers au chevet de l’environnement

Le Syndicat des designers et graphistes a organisé une journée consacrée à l’environnement, une sorte de campagne pour la plantation de cèdres dans la réserve de Jaj. Avec cette campagne de boisement, lancée sous le slogan: «Tol3it arzetkoum», comprendre «Votre cèdre a poussé», le syndicat passe à l’acte.

L’événement a eu lieu sous le patronage du ministre de l’Agriculture, Akram Chéhayeb, représenté par son conseiller, Samer Khawand, et en présence du général-brigadier Saad el-Jundi, délégué par le commandant en chef de l’Armée libanaise, le général Jean Kahwagi, ainsi que des membres du syndicat, des habitants de Jaj et des intéressés par la question environnementale, dont le souci est de préserver ce trésor national.
Les représentants officiels, les activistes et les organisateurs ont tous pris part à l’événement et ont tenu à mettre la main à la pâte, afin de faire de cet événement un succès. Pari réussi. La foule s’est déplacée vers la réserve et la première plante a été semée, justement, par les officiels présents. Les participants ont suivi et semé leurs cèdres à tour de rôle.
La cérémonie s’est ensuite poursuivie dans une ambiance conviviale autour d’un cèdre de près de 2 000 ans, en haut de la réserve. Les intervenants se sont succédé pour prononcer des allocutions de circonstance.
Charbel Issa, membre du syndicat et originaire du village, a rappelé l’histoire honorable de la région et les étapes historiques qu’elle a connues. Il a conclu avec un poème émouvant, spécialement écrit pour l’occasion.
Samer Khawand s’est dit honoré de représenter le ministre Chéhayeb au cours d’un tel événement et comblé d’y participer. «Cette région, dit-il, est un paradis sur terre, recélant plein de cèdres, arbres du Créateur». Khawand a également parlé du projet de reboisement du Liban établi par le ministère.
Dans son allocution, Patrick Nakouzi, président du syndicat, a remercié tous ceux qui ont soutenu cette campagne. Il a exhorté les habitants de Jaj à prendre soin de ces cèdres et à les protéger, car, dit-il, «ce sont le symbole de notre fierté et de notre dignité». Nakouzi a promis encore plus de projets et de plans dans le but de «semer des graines d’amour et de construire des ponts entre les fils de cette même nation», tout en espérant traiter positivement tous les dossiers qui intéressent le Liban et les Libanais, loin des tiraillements destructeurs.
Ayant eu lieu à Jaj, une telle cérémonie ne pouvait s’achever sans une touche artistique de taille. C’est ainsi que s’est imposée une visite au musée de l’artiste sculpteur Boutros Farhat. Dès les premiers pas dans cette galerie, une multitude de chefs-d’œuvre passionnants et captivants à la fois ont émerveillé les présents. Farhat a tenu à présenter l’une de ses agréables sculptures au syndicat qui lui a offert un trophée en contrepartie.
La journée a été clôturée autour d’un déjeuner préparé pour l’occasion.

Related

Violence conjugale. Nisrine Rouhana, nouvelle martyre

admin@mews

Des archives sur Youssef Bey Karam. Un legs à conserver

admin@mews

Les Oscars 2014. Un palmarès bien partagé

admin@mews

Laisser un commentaire