Magazine Le Mensuel

Nº 3050 du vendredi 22 avril 2016

En coulisse

En coulisses

Coup d’envoi, fin avril, de l’application de la loi relative aux sanctions américaines sur les établissements bancaires qui font affaire avec le Hezbollah. Cela dès l’expiration du délai de 120 jours donné par le Congrès américain au président Barack Obama qui doit présenter un rapport périodique sur les institutions financières étrangères participant au blanchiment de l’argent du parti chiite. Les banques de la place ont mené une course contre la montre, en collaboration avec la Banque du Liban, pour réviser les comptes de leurs clients, réexaminer leurs dossiers et prouver leurs bonnes intentions. Les responsables sont conscients que la moindre erreur les mènerait à la catastrophe, ils se souviennent encore de l’affaire de la liquidation de la Banque libano-canadienne à la suite de quelques lignes rédigées par le Trésor américain.
L’énorme chantier entrepris par les banques libanaises a été précédé d’une série de visites à Washington: une délégation de l’Association des banques présidée par Joseph Torbey, une délégation parlementaire présidée par Yassine Jaber et le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil. Tous les visiteurs ont confirmé l’engagement des institutions financières libanaises à respecter les normes et lois internationales, tout en sollicitant une certaine flexibilité dans l’application de la loi américaine vu que le Hezbollah fait partie du tissu social national.

Related

En coulisses

admin@mews

En coulisse

admin@mews

En coulisses

admin@mews

Laisser un commentaire