Magazine Le Mensuel

Nº 3053 du vendredi 13 mai 2016

En Privé

En privé

Des experts humanitaires spécialisés dans la lutte contre la pauvreté et les organismes de microcrédit révèlent que la tendance actuelle des Etats-Unis n’est pas favorable aux Libanais qui vivent sous le seuil de pauvreté. Les lois américaines qui ont interdit les activités de l’association al-Qard el-Hassan (le bon crédit) pénalisent les milieux démunis, particulièrement les femmes et les jeunes. Les études menées par ces experts indiquent que les conditions d’obtention des mini-crédits appliquées par cette association à Beyrouth, dans la banlieue et dans quelques mohafazats, contribuent à lutter contre la pauvreté et ses retombées sur les familles et les individus. Le crédit est ainsi accordé sans intérêt, contre un gage acceptable et sans discrimination communautaire ou politique, avec des facilités de remboursement à long terme. Le travail de l’association, ajoutent les experts, est tout à fait conforme aux résolutions des Nations unies pour la lutte contre la misère.

Related

en privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire