Magazine Le Mensuel

Nº 3067 du vendredi 19 août 2016

Expositions

Expositions

Et si on parlait du temps?
Art et écologie en période de crise
Jusqu’au 17 octobre, au musée Sursock.

Cette exposition rassemble les œuvres de quelque quinze artistes architectes, penseurs libanais et étrangers. Ils présentent des travaux concernant le changement climatique et la catastrophe écologique que nous vivons. L’homme a complètement changé son environnement naturel avec l’industrialisation, l’agriculture intensive, l’urbanisation rapide et le développement. Ils s’interrogent sur ces transformations qui changeront la façon de passer nos vies et nous permettront de connaître un futur plus propre. Cette exposition comprend des publications et un programme pour que ces thèmes soient exploités de manière créative au Liban, où ceux-ci restent en second plan.

Ziad Antar
Safe sounds II
Jusqu’au 20 septembre, au Beirut Art Residency.

L’artiste libanais Ziad Antar propose «une installation sonore progressive et interactive qui se veut, en continuité, avec le travail constant de recherche autour des sons et des images de l’artiste». Il utilise des oiseaux locaux, les bulbuls d’Arabie. Le projet conceptuel reprend la tradition de domestication de ces animaux dans diverses régions du Liban. Antar a donc imaginé une structure composée de cages pour les bulbuls. Les visiteurs participent au projet en ramenant chez eux des bulbuls dans des cages en bois peintes, puis chaque participant devra relâcher son bulbul à Gemmayzé.
Ziad Antar est né en 1978 à Saïda au Liban. Il vit entre Beyrouth et Paris. Après avoir fait des études d’ingénieur agricole, il a décidé de se consacrer à l’art. Sa première exposition personnelle s’est tenue en 2005. Intéressant!

Christiane Tager Deslandes

Related

Au Musée McCord de Montréal. L’amour sous toutes ses coutures

admin@mews

Moustafa Khalidy

admin@mews

Expositions

admin@mews

Laisser un commentaire