Magazine Le Mensuel

Nº 3090 du vendredi 1er juin 2018

Start up

Cravehome. Des petits plats maisons à portée de clics

Aya Anani rêvait de pouvoir offrir à son fils des plats faits maison quand elle ne pouvait pas cuisiner. Elle a alors créé Cravehome, une plateforme qui met en relation des femmes qui
cuisinent de chez elles avec des Libanais qui ont envie de manger comme à la maison.  Rencontre.

Pouvez-vous présenter Cravehome? Comment avez-vous eu l’idée?
J’ai eu l’idée en janvier 2016 alors que je conduisais mon fils à l’école. J’étais en train de penser à toutes ces femmes inconnues et qui préparent des plats ou des spécialités délicieuses qu’on ne peut pas trouver dans le commerce. Il y avait cette amie à qui j’achetais des macarons et plusieurs amies de ma mère et des tantes qui avaient chacune leurs spécialités, des petits délices maisons impossibles à trouver sur le marché. Et il y avait moi, une mère de famille qui n’avait pas tout le temps la possibilité de cuisiner pour les miens. Le problème, c’est que je n’aime pas trop l’idée de commander à manger dans des restaurants car je me soucie de la qualité de l’alimentation que je donne à mon fils. J’ai pensé que «ce serait génial si une plateforme réunissait tous ces talents de femmes anonymes et me donnait la possibilité de commander ce que je veux: des plats maisons certifiés et sains pour mon fils. C’est ainsi qu’est née Cravehome.

Comment travaillez-vous aujourd’hui et quelles sont les prochaines étapes de votre développement?
On a commencé avec une simple page Facebook et un numéro de téléphone. Ensuite, on a eu la chance de pouvoir se financer rapidement d’abord grâce à un prêt Kafalat, puis en intégrant le programme d’accélération Speed qui nous a aidé à faire évoluer notre modèle de revenu et notre projet. Aujourd’hui, nous travaillons avec une cinquantaine de femmes. Nous allons bientôt lancer un site où les consommateurs pourront choisir le menu qui les intéresse ainsi que la cuisinière de leur choix pour se faire livrer les plats à domicile.

Quelle est votre mission ultime avec Cravehome?
Je veux permettre à n’importe quelle femme d’obtenir son indépendance financière tout en apportant au consommateur des produits sains et d’excellente qualité. Quand j’ai commencé Cravehome, beaucoup des personnes avec qui j’ai travaillé n’avaient jamais eu de revenu. Elles m’ont raconté comment cette plateforme leur a apporté un statut, ainsi qu’une source de revenu complémentaire pour leur famille et combien c’était important pour elles. Je suis fière d’aider ces Libanaises et mon objectif est de permettre à nombre de cuisinières d’avoir un revenu stable.

Soraya Hamdan

Related

Quadra. Des solutions de tri pour les fruits

admin@mews

Topotrade. Des outils topographiques en ligne

admin@mews

E-light. Des rideaux qui transforment le soleil en énergie

admin@mews

Laisser un commentaire