Magazine Le Mensuel

Nº 2863 du vendredi 21 septembre 2012

Indices

Indices

Livre libanaise
Le taux d’intérêt débiteur à 8,39%

L’Association des banques au Liban (ABL) a recommandé à ses membres, sur base de la circulaire 262/2012 en date du 6/9/2012, de maintenir inchangé le taux d’intérêt débiteur de référence de Beyrouth en livre à 8,39% et ce, à partir du 1er octobre 2012. Par ailleurs, l’Association a appelé les banques membres à relever le taux d’intérêt débiteur de référence de Beyrouth en dollar d’un point de base, soit de 5,72% à 5,73%. Il est bon de noter que les taux d’intérêt en question ne devraient pas être confondus avec le taux débiteur privilégié appliqué à la place de Beyrouth (Beirut Prime Lending Rate ou BPLR). Celui-ci représente la base des taux d’intérêt après la comptabilisation des coûts des liquidités, du risque crédit et de certains facteurs liés à la profitabilité.   

Croissance
2 à 3%, selon la BDL

Selon les projections du gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, la croissance économique au Liban vacillerait entre 2% et 3% en 2012, alors que les prévisions du FMI ont tourné autour de 3,5%.
Les perspectives des uns et des autres sont autant des vœux pieux, selon certains experts économiques. Salamé s’attend aussi à un accroissement des dépôts bancaires de l’ordre de 7% à 8% et une progression des prêts bancaires de 10% pendant l’année en cours. Toutefois, les chiffres du programme de prêts subventionnés par l’Etat, Kafalat, ont montré un recul du nombre de crédits consentis au cours des huit premiers mois de 2012 de 16,3% sur un an, soit de 828 crédits accordés de janvier à août 2011, contre 693 sur la même période de 2012. Les parts des crédits de Kafalat ont été réparties comme suit: secteur agricole (37,52%), secteur industriel (37,81%) et secteur touristique (19,62%).  

Related

Casino du Liban

admin@mews

Flux de capitaux. Hausse de 3,7% pour les non-résidants

admin@mews

Indices

admin@mews

Laisser un commentaire