Magazine Le Mensuel

Nº 2863 du vendredi 21 septembre 2012

Economie & Finances

Economie et finance

Forex
Les investisseurs lorgnent vers le marché libanais
L’internaute est en proie à une déferlante de publicités interactives, qui ne manquent pas d’attirer son attention, concernant les opérations de «Forex trading», ou «opérations de change sur devises». Les canaux d’investissements semblent connaître une certaine mutation en faveur d’un léger délaissement des marchés obligataires et ceux des actions. Les grands financiers de la Place de Beyrouth mettent en garde les petits épargnants contre une spéculation sur les opérations de change, suffisamment risquées, à leur avis. Pourtant, de nombreuses sociétés de Forex se sont tournées récemment vers la clientèle libanaise. On citera à titre indicatif Alpri Financial Services Ltd, enregistrée à Chypre et dotée d’un permis d’exploitation de la part de «The Cyprus Securities and Exchange Commission». On évoquera également Aksys Capital, société  libanaise qui a signé un protocole de coopération avec ADS Securities, une société d’intermédiation et de Forex basée à Dubaï qui permettrait à son partenaire d’étendre son réseau de clientèles à toute la région du Moyen-Orient.
Tout investissement est considéré comme risqué, y compris le Forex, ou opérations de change sur devises. C’est pour cette raison, souligne Peter Leonidou, chef du département des ventes au sein d’Alpari, que notre personnel insiste auprès de nos clients sur l’importance de connaître et de comprendre le marché et les risques qu’il peut entraîner. Le principal risque que les investisseurs ont à affronter est «la volatilité du marché», affirme Leonidou, dans un entretien exclusif à Magazine. «Nous offrons à nos clients une assistance consistant en une familiarisation avec les outils financiers et le recours à des analyses de marchés les aidant à gérer leurs transactions et minimiser leurs risques d’exposition à certaines autres», dit-il.
Tandis que cette catégorie d’actifs est considérée à haut risque, Forex est à l’heure actuelle la classe d’avoirs la plus fréquemment négociée sur un plan international, attirant un chiffre d’affaires moyen en rythme journalier de 4000 milliards de dollars, soit environ près de dix fois les marchés d’actions. «Lorsque le marché est aussi liquide, cela signifie que les intervenants sur ce marché sont nombreux, offrant la possibilité au client de liquider rapidement sa position», insiste le directeur du département vente auprès d’Alpri Financial Services Ltd. Par ailleurs, les marchés des opérations de change sur devises (Forex) sont plus transparents que ceux des autres catégories d’actifs. Cette transparence est un atout majeur pour l’investisseur qui est en passe de prendre une position dans la mesure où toutes les informations nécessaires pour la prendre sont disponibles et à la portée du public. Ainsi l’investisseur est mieux averti afin de choisir le couple de monnaies qui ferait l’objet de son opération de change sur devises. «Vous n’aurez pas à procéder à une analyse des ratios à caractère financier de la compagnie dans laquelle vous entendez investir, ni à une analyse du secteur de son corps d’activités, ni l’évaluation des forces et faiblesses de ses compagnies concurrentielles. Il n’est pas facile de rassembler toutes ces informations», ajoute Peter Leonidou, qui ne manque pas de relever parallèlement que le marché du Forex offre aux petits investisseurs un ratio d’endettement plus élevé que celui offert par les marchés d’actions. «Ceci donne l’opportunité aux petits investisseurs de gérer un large volume de transactions et de gagner une plus grande part du gâteau. Naturellement, ceci peut également conduire à des pertes importantes».
Sachant que la livre est indexée à un prix fixe du dollar, quelles seraient «les monnaies et/ou les matériaux de refuge», dans le contexte trouble dans la région du Moyen-Orient?  Peter Leonidou répond que «les remparts financiers ont tendance à prendre des formes différentes selon la nature des troubles». «Dans un contexte de crise économique, précise-t-il, les expériences nous ont montré que les investisseurs ont tendance à placer leur argent en billets verts. Alors que dans un contexte de troubles politiques, les investisseurs se tournent directement vers les lingots d’or, afin de sécuriser leurs fonds. A travers le temps, l’or a prouvé qu’il a une valeur intrinsèque à long terme, alors que le couple de monnaies pourrait être extrêmement dévalué et affecté tant par les taux d’intérêt que par les taux d’inflation.
Lorsque vous recevez un ordre pour l’achat d’une position, comment choisissez-vous le taux de référence pour l’exécution de l’ordre donné par le client? «Alpari n’est pas un contrepartiste (Market Maker), indique Leonidou. La société d’intermédiation a recours à de multiples fournisseurs de liquidités qui lui proposent les meilleures fourchettes de cotation de prix à l’achat et à la vente. Ces fourchettes sont soumises à l’appréciation de la société et de ses clients. La transaction est alors exécutée conformément au choix du client. Plus l’éventail de ses fournisseurs de liquidités est étendu, plus la société de brokerage est à même de proposer des taux de change compétitifs à ses clients. C’est le cas d’Alpari», conclut Peter Leonidou.

Accord stratégique
Parallèlement, l’intérêt pour le marché libanais en termes de clients potentiels sur le marché Forex est évident avec la signature, il y a dix jours, d’un accord stratégique de coopération entre AKSYS Capital, une compagnie d’intermédiation financière ayant un permis d’exploitation numéro 14 délivré par la BDL, et ADS Securities, une société d’intermédiation et d’opérations de change sur devises, basée à Abou Dhabi. L’accord consiste à apporter une plus-value et à engranger des profits supplémentaires pour les clients libanais et ceux de toute la région du Moyen-Orient sur tout ce qui a trait aux opérations de change et du commerce des lingots d’or. Un des volets de cet accord habilite AKSYS Capital à avoir accès à la plateforme d’échange MT4 de la société ADS Securities. Cette plateforme offre à la clientèle une profonde liquidité, des écarts restreints entre les prix de vente et d’achat et des prix cohérents et logiques. A l’occasion de la conclusion de l’accord, Walid Abou Sleiman, PDG d’AKSYS Capital, a déclaré que «sa société œuvre sans relâche afin d’apporter de nouvelles solutions à sa clientèle tout en veillant à moderniser et à relever les standards des investissements proposés. Les marchés du Forex et du commerce de l’or sont extrêmement compétitifs encourageant les compagnies d’intermédiation à avoir une vision créative et innovante en permanence».
ADS Securities, légalisée par la Banque centrale d’Abou Dhabi, fournit des possibilités d’exécution de transactions de change «on et off line». La société a un taux élevé de capitalisation et a accès à des fournisseurs de liquidités d’un niveau mondial en plus de sa capacité unique à attirer des liquidités des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG).
Ndlr: Le contenu de cet article comprend des opinions et idées qui ne devraient pas être interprétées par le lecteur comme une recommandation ou un conseil d’investissement.

Lilianne Mokbel
                                                                                                                    

Related

Etude. Comment l’EI exploite-t-il les services bancaires?

admin@mews

Promoteurs. Vers un meilleur régime fiscal

admin@mews

Les expatriés, ces soldats inconnus. Recul des transferts de 2 milliards de dollars

admin@mews

Laisser un commentaire