Magazine Le Mensuel

Nº 2870 du vendredi 9 novembre 2012

à la Une

May el-Khalil. 33430 coureurs prendront part à la course

Nouveau record de participants au Blom Beirut Marathon et une course d’un kilomètre pour les célébrités et les politiciens. Telles sont principalement les nouveautés de l’édition 2012 de la course devenue un événement incontournable de la saison sportive et de l’automne de chaque année. Magazine a rencontré May el-Khalil, présidente de l’Association du Marathon de Beyrouth (Beirut Marathon Association – BMA).

Organisatrice de l’événement désormais en bronze, May el-Khalil a précisé à Magazine que 33430 coureurs et coureuses, de 97 pays arabes et étrangers, envahiront, dimanche 11 novembre, les rues de la capitale.
Une fois de plus, la course a lieu dans un contexte de crise politique et socioéconomique profonde dans le pays. Cependant, la dixième édition de cette fête devrait pulvériser toutes les prévisions. «Malgré les difficultés, dit-elle, cette année, on bat encore une fois le record des participants avec plus de 33000 coureurs qui prendront le départ du marathon. Mais la situation ne nous aide pas trop: en 2003 et 2004, le calme et la sécurité régnaient, mais c’étaient les deux premières éditions. Nous essayons toujours de promouvoir cette compétition. Depuis 2005, la situation précaire empêchait les étrangers d’y participer en grand nombre. Cette année, la tension et la crise socioéconomique ont également eu des répercussions négatives sur nous, car nos moyens financiers sont finalement limités. C’est un éternel combat chaque année, mais nous cherchons encore et toujours à améliorer ce marathon pour finalement le placer au même niveau que les épreuves internationales. D’un autre côté, les grands coureurs coûtent très cher, c’est la principale raison pour laquelle nous ne pouvons nous permettre de les inviter», confie la présidente.
Le marathon, depuis sa création, est exploité à des fins sportives, patriotiques, touristiques, économiques ou culturelles, selon sa promotrice. «La nouvelle édition de la course nécessite des préparatifs de haut niveau dans tous les domaines de la part du groupe de travail, surtout que, cette année, elle porte un slogan appelant à réagir positivement à toute attitude négative».
Le nombre de participants chaque année reflète le taux de confiance dans la course devenue, pour tous les Libanais ainsi que pour les Arabes et les étrangers, une épreuve essentielle si on tient compte de la participation de plus en plus nombreuse notamment étrangère.
A l’approche du coup d’envoi du Blom Beirut Marathon, les préparatifs se multiplient au siège de l’association à Hazmié, transformé en chantier pour préparer la course.

Célébrités et politiciens
Quelque 150 célébrités, dont des personnalités politiques, des diplomates et des artistes, ont confirmé leur participation à la course qui leur est consacrée, souligne Khalil. La distance de cette course est de 1 kilomètre, une nouveauté de l’édition 2012.
Elle a confirmé également la participation de vingt-deux athlètes professionnels originaires de sept pays (Ethiopie, Afrique du Sud, Kenya, Erythrée, Tanzanie, Etats-Unis et Maroc), soulignant cependant qu’une trentaine d’athlètes turcs et arabes ont décidé de ne plus participer.
La course est soumise chaque année à des modifications afin de mieux la développer. Le parcours a subi de petits changements dans son édition 2012. Ainsi, le point de départ du marathon (42.195) est transféré à Aïn Mreissé, mais les points d’arrivée de toutes les courses sont restés Place des Martyrs.
La présidente de la BMA a indiqué que plus de 4500 volontaires travaillent, jour et nuit depuis déjà deux semaines, suivant un plan bien défini pour assurer tous les éléments logistiques de la course.
Elle a salué, dans ce cadre, l’engagement de plusieurs institutions à leurs côtés, notamment la Croix-Rouge libanaise, la Défense civile et les scouts du Liban à l’origine du plus grand nombre de volontaires.
La présidente de l’association a précisé que le marathon libanais a besoin chaque année du partenariat et de la coopération de plusieurs institutions, comme le ministère de la Jeunesse et des Sports qui soutient annuellement la course. Une coordination est établie avec l’Armée libanaise, les forces de sécurité intérieure et la Sûreté générale.
Une étroite collaboration a lieu aussi avec la municipalité de Beyrouth dont le patronage s’est transformé depuis des années en partenariat réel à tous les niveaux.
May el-Khalil indique avoir aussi signé un partenariat avec plusieurs universités en vue d’augmenter le nombre des étudiants participant à la course, sans oublier les 85 associations caritatives qui contribuent à cet événement.
Elle a remercié, en outre, les médias pour le rôle primordial qu’ils jouent dans la promotion de la course.
Cet énorme travail nécessite de grands efforts et d’importants financements que nous tentons de couvrir par tous les moyens auprès des secteurs publics ou privés, car «nous respectons les critères internationaux relatifs à ce genre de courses», précise-t-elle. Chaque année, les défis augmentent mais il n’est pas question de reculer devant les difficultés.
Enfin, la présidente est satisfaite d’avoir réussi, course après course, à éloigner le Blom Beirut Marathon de la politique.
 

Mohamed FAWAZ

 

Infos pratiques
Quelques chiffres
42,195 km: 1060 participants (dont 22 coureurs élites).
10 km: 23530 participants.
5 km: 7900 participants.
1 km: 790 mères avec leurs enfants.
Lebanese Elite Runners (1 km): 150 célébrités et politiciens.

Le parcours
Départ de la course: boulevard Wafic Sinno à Aïn el-Mreissé – Avenue de Paris – Manara – Bd Charles de Gaulle – Rue Sidani – Rue Hamra –Raouché – Grand Café face à Ghazi El-Hallab – Bd Saëb Salam –  Barbir – Bd Hamid Frangié – Kaskas – Bd Khomeiny – Mcharrafieh – Chiyah – Tayouneh – Bd Omar Beyhum – Palais des Pins – Bd Béchara el-Khoury – Rue de Damas – Fun el-Chebbak – Bd Elias Hraoui – Corniche du Fleuve – Société Peugeot – Bourj Hammoud – Dora – Bd Mar Youssef – Bd Barbar Abou Jaoudé – Jal el-Dib – Antélias – Zalka – Dora – Bourj Hammoud – Rue Gemmayzeh – Centre-ville – Place des Martyrs.

 

Related

Le Dr Sami Saad, chirurgien plasticien. «La reconstruction mammaire est une aide psychologique»

Mort de Stéphane Attali: Un grand ami du Liban disparaît

Présidentielle iranienne. L’ombre du Guide

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.