Magazine Le Mensuel

Nº 2876 du vendredi 21 décembre 2012

Associations

Irap. Une meilleure intégration des jeunes sourds

L’Institut de rééducation audio-phonétique (Irap) a marqué son 50e anniversaire, il y a maintenant deux ans. Depuis sa fondation, les volontaires se dévouent corps et âme pour assurer l’éducation des personnes atteintes de surdité et les aider à une meilleure intégration dans la société.

Se consacrer aux enfants et adolescents sourds et assurer leur éducation, est la mission que s’est donné l’Institut Irap. Il a été fondé par Janine Safa et Souad Ballita, soutenues par un groupe de volontaires, depuis plus d’un demi-siècle. L’éducation, le développement, la réhabilitation et l’épanouissement des jeunes enfants atteints de surdité dans un esprit familial, sont parmi les objectifs de l’Institut. L’Irap s’est agrandi au fil des ans en fonction des besoins. Il est reconnu aujourd’hui comme une association à but non lucratif, spécialisée dans la prise en charge éducative, visant la réhabilitation des enfants et des jeunes sourds. Une équipe multidisciplinaire, comprenant des psychologues, des éducateurs spécialisés, des enseignants, des orthophonistes, des psychomotriciens ou encore des audioprothésistes et audiométristes, collabore avec l’équipe socio-médicale et avec le personnel chargé de l’atelier artisanal et celui des ateliers protégés. Ils ont tous pour mission d’assurer les meilleurs services aux prestataires dans une ambiance joyeuse et familiale. Intégrer ce milieu familial, c’est profiter d’une bonne éducation, s’armer de moyens  pour se lancer dans la vie professionnelle et assurer son avenir. Dès son plus jeune âge, l’enfant sourd est accueilli dans cette institution. Le service d’éducation précoce prend en charge la mère et son enfant afin de mettre en route la communication avec ce dernier et le préparer à la scolarisation. Des classes spécialisées allant du petit jardin à la fin du cycle moyen, et parfois au-delà pour certains groupes, sont assurées par l’Institut qui offre également une formation technique des adolescents après la fin de leur cursus scolaire et intègre de jeunes entendants au groupe de jeunes sourds. Les divers ateliers, dont ceux de l’artisanat, de la cuisine ou de la pâtisserie, offrent aux jeunes un domaine de formation en milieu ouvert. Ils sont conçus spécialement pour les aider à s’épanouir dans le travail et à être autonomes.

Soutien et insertion scolaire
Parmi les services spécialisés offerts par l’Irap, la guidance et l’orientation. Ces services assurent l’accueil des enfants à besoins spécifiques pour une évaluation gratuite et une orientation adaptée dans les domaines de la psychologie, la rééducation, l’orthophonie, la psychomotricité, l’audiométrie ou l’implant cochléaire. L’apprentissage scolaire à Irap, suit de près les méthodes actives favorisant et stimulant toutes les potentialités de l’enfant. Les éducateurs suivent, en l’adaptant, le programme fixé par le ministère de l’Education nationale. Ils mettent l’accent sur le langage, l’audition et la voix. Selon les responsables, l’Institut offre également un soutien scolaire, destiné aux enfants accusant des difficultés d’apprentissage, qui intègrent les classes d’enfants sourds pour profiter de leurs méthodes actives et individualisées en vue de leur réinsertion en milieu scolaire. Les besoins et les projets d’Irap sont nombreux. Ils sont relatifs aux formations des jeunes sourds et de leurs familles ainsi qu’aux conditions de travail telles celle d’assurer l’équipement nécessaire individuel ou collectif comme les prothèses auditives de plus en plus performantes mais de plus en plus onéreuses. Tous ces besoins exigent un important investissement financier que les volontaires assurent. Les initiatives privées ont permis, disent les responsables de l’Institut, de l’aider à poursuivre son engagement et à relever le défi d’offrir les meilleures prestations aux enfants et aux jeunes sourds. Les responsables espèrent toutefois un nombre plus important de donateurs.

NADA JUREIDINI

 

Une exposition de Noël se tiendra à Irap jusqu’au 24 décembre. Pour infos: (01) 925025.
 

Related

Les enfants du Levant. Sauvegarder l’enfance

admin@mews

Hommes nouvelle génération. Quand papa veut materner

admin@mews

Les Petits Soleils. Une incrimination contre une discrimination

admin@mews

Laisser un commentaire