Magazine Le Mensuel

Nº 2892 du vendredi 12 avril 2013

Moyen-Orient

Moyen-Orient

CCG
L’émission d’obligations progresse de 166%

Standard & Poor’s a indiqué que les instruments de dette émis par les banques des pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont totalisé un montant de 15 milliards de dollars en 2012, représentant une hausse de 166% sur un an. L’agence a attribué ce phénomène à l’appétit croissant des investisseurs vis-à-vis des instruments de dette à long terme sur les marchés de capitaux sur le double plan régional et international et au niveau faible du taux d’intérêt nominal. S&P a mis l’accent sur le fait que les banques du CCG ont émis des sukuk l’an dernier pour un montant de 6,7 milliards de dollars, en progression de 136% par rapport à 2011. La source a également souligné que les banques traditionnelles sont en train d’accroître leur participation sur les marchés des sukuk dans le but de diversifier leur base de fonds via des instruments financiers de long terme. Elle a enfin relevé que les banques aux Emirats arabes unis ont été les plus importantes émettrices de sukuk, dont le montant s’est élevé à près de 8 milliards de dollars ou 54% du total des émissions des pays du CCG, suivies par les banques au Qatar avec l’émission de 4,5 milliards de dollars de sukuk et d’obligations.

Bahreïn
Perspectives négatives pour les banques

Moody’s Investors Service a indiqué qu’elle maintient ses perspectives «négatives» concernant le système bancaire bahreïni et ce pour les 12 aux 18 prochains mois. L’agence a invoqué l’environnement opérationnel domestique semé de défis, reflétant une instabilité sociale, une confiance fragile du consommateur et un secteur immobilier incertain. Moody’s a dit s’attendre à ce que cet environnement opérationnel pèse sur la qualité des avoirs des banques locales, ainsi que sur le pourcentage de créances non performantes.

Related

Moyen-Orient

Moyen-Orient

Monde arabe

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.