Magazine Le Mensuel

Nº 2908 du vendredi 2 août 2013

Moyen-Orient

Moyen-Orient

Irak
Croissance de 10%        

Business Monitor International a révisé à la baisse ses prévisions de croissance du taux du PIB réel en Irak à 10,5% en 2013 et à 10,7% en 2014, alors que l’agence avait fait des prévisions respectivement de 11,2% et 14,5%, en raison du faible taux d’exportation du pétrole au cours des prochains trimestres. Selon la BMI, l’exportation du pétrole et la consommation des ménages demeureraient les catalyseurs de la croissance économique du pays. L’agence a fait des 
projections portant sur une production globale d’une moyenne de 10,3% entre 2013 et 2017, 
faisant de l’Irak le pays dont la croissance 
économique serait la plus rapide parmi ceux de la Mena. Elle a aussi fait des projections faisant état d’une expansion de la consommation interne de 9,5% en 2013 et de 10% en 2014, sous-tendue par de faibles taux d’inflation et par une 
progression des salaires et des pensions retraites. Elle a parié sur un niveau d’inflation de 4% en 2013, contre 6,2% en 2012. Le processus politique et l’environnement opaque des affaires 
continueraient à empêcher le développement des secteurs économiques non liés à l’or noir. Les dépenses publiques relatives à l’éducation, les soins médicaux et les services publics seraient accruss de 9,5% en 2013 et de 9% en 2014.

Jordanie
Affectée par la crise syrienne

La Banque mondiale a souligné l’impact 
significatif du conflit syrien sur certains secteurs économiques de la Jordanie. A priori, elle a pointé du doigt la fermeture des routes de transit de la Syrie en 2012 et la progression du nombre de réfugiés syriens, deux facteurs qui ont eu des répercussions négatives sur la balance 
commerciale. C’est que le tarif du transport transnational a été revu à la hausse, en raison du recours à des itinéraires alternatifs qui ont eu pour conséquence d’abolir la compétitivité de la niche d’exportation de la Jordanie. En deuxième lieu, le coût supplémentaire des services publics fournis à la population, qui s’élargit à rythme exponentiel en raison de l’afflux des réfugiés syriens, a exercé des pressions sur les finances publiques du pays qui sont déjà 
suffisamment précaires.

Related

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Laisser un commentaire