Magazine Le Mensuel

Nº 2913 du vendredi 6 septembre 2013

ACCUEIL

3 questions à Salim Salhab

Dans une initiative inédite, la députée Bahia Hariri a présenté ses excuses au peuple libanais pour ne pas avoir rempli son devoir de parlementaire et proposé de lui rendre le montant total de ses émoluments depuis 2009…
Je suis tout à fait d’accord avec le principe et cette façon de penser. Ceux parmi les députés qui jouissent d’une aisance matérielle peuvent suivre l’exemple de la députée Hariri, parce que j’approuve entièrement les raisons invoquées pour un tel geste.

Considérez-vous que ce mandat parlementaire n’a pas été à la hauteur des espérances des Libanais? Il a, pourtant, été renouvelé pour des raisons sécuritaires…
Jusqu’à présent, l’Assemblée n’a rien fait. C’est un constat d’échec. La prorogation du mandat parlementaire est un autre échec sensationnel. Je ne suis pas du tout convaincu des raisons invoquées pour cette décision qui n’avait pas lieu d’être.

Quelle alternative avait la Chambre pour ne pas renouveler son mandat?
Les élections bien sûr, selon une nouvelle loi électorale. Au cas où il aurait été impossible de voter une nouvelle loi, les élections auraient pu parfaitement se dérouler selon la loi en vigueur. Nous avons inventé des raisons pour ne pas recourir aux élections. Je ne suis pas d’accord que la situation actuelle empêche les élections d’avoir lieu.

Arlette Kassas

Related

3 questions à Rachid Derbas

3 questions à Rami Rayess porte-parole du PSP

Questions à Mgr Samir Mazloum

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.