Magazine Le Mensuel

Nº 2915 du vendredi 20 septembre 2013

  • Accueil
  • general
  • Mashrou’ Leila, ambassadeurs de l’Onu. «Pop, sexe et politique»
general

Mashrou’ Leila, ambassadeurs de l’Onu. «Pop, sexe et politique»

Le groupe musical Mashrou’ Leila a lancé son troisième CD qui connaît un succès phénoménal aussi bien au Liban que dans les plus grandes capitales du monde. Londres, Paris, Barcelone, Toronto, Montréal, New York… Le groupe part à la conquête du monde où il joue à guichets fermés. Rencontre avec des musiciens rebelles qui tentent, à leur manière, de contribuer au changement dans le monde arabe.
 

«Pop, sexe et politique». C’est en ces termes que le quotidien The Economist a titré son magnifique article écrit sur le groupe musical Mashrou’ Leila. Tandis que The Guardian écrit, en grosses lettres: Mashrou’ Leila, la bande libanaise qui change le ton des politiques arabes.
Le groupe, qui a fait ses débuts, en 2008, sur les bancs de l’Université américaine de Beyrouth (AUB), continue sur sa lancée avec un troisième CD, Raasük, qui fait l’unanimité, un vidéoclip pour la chanson Lil Watan et une tournée mondiale. Et ce n’est pas tout. Aussi célèbre désormais pour sa musique que pour ses prises de position, la bande a été choisie par l’Onu, dans le cadre du projet Vis le Liban, pour contribuer à l’éveil de la jeunesse au Pays du Cèdre et dans le monde sur la nécessité de servir le pays et de contribuer à son essor, mais aussi pour encourager la jeunesse à ne pas immigrer.

 

L’expérience Zoomal
Quand le groupe, porté par le succès, décide de sortir son troisième CD enregistré à Montréal dans un studio de très haut niveau, les fonds manquent. Le projet Zoomal est là pour lui donner sa chance. «Zoomal, explique Firas, le guitariste, est une plateforme qui assure aux talents indépendants arabes des fonds, une plateforme financée par les fans eux-mêmes. Nous avons donc pu, de cette manière, assurer les fonds nécessaires pour le financement de notre CD. Mais aussi pour pouvoir nous lancer dans la tournée mondiale en France, en Angleterre, en Espagne, à New York, à Toronto, à Montréal…».
Le troisième CD de Mashrou’ Leila est donc sorti. A l’issue du concert organisé par le festival Liban Jazz, les critiques sont unanimes: cette compilation est une petite merveille. Egal à lui-même, le groupe qui, depuis ses débuts, se positionne dans une niche qui lui est propre, est presque dépassé par le succès qui couronne sa passion pour la musique et garde le même regard émerveillé devant les salles remplies de fans venus les applaudir.
En 2008, sept étudiants en architecture et design de l’AUB forment un groupe dans la salle de musique du campus et se baptisent Mashrou’ Leila, qui signifie «Le projet d’une nuit». «Un chanteur, deux guitaristes, un bassiste, un violoniste, un batteur et une pianiste, qui se mettent à écrire de la ‘‘pop indé arabe’’, raconte Haig, le violoniste. A l’époque, ce genre musical n’existait pas vraiment, et c’est justement ce qui a fait notre succès. Nous chantons en arabe libanais et parlons de sujets qui concernent la nouvelle génération». Une bouffée d’air pour les jeunes. En effet, Mashrou’ Leila chante les relations entre les personnes de religions différentes, la corruption qui sape le monde arabe, la sexualité avant le mariage, l’homosexualité, le Printemps arabe… Cette «différence» les caractérise dans un monde arabe paralysé par les tabous, mais dérange l’establishment artistique libanais qui tente de critiquer et qui ne trouve aucun écho auprès des fans du groupe. Ces derniers comptent désormais 110 000 «likes» sur les réseaux sociaux. Il faut les voir sur scène pour percevoir cette incroyable alchimie les liant à leur public qui leur réserve un accueil très particulier, n’hésitant pas à foncer sur scène pour les porter sur les épaules.

Danièle Gerges

A garder
Le troisième CD de Mashrou’ Leila, Raasük, est en vente au Virgin Megastore, ainsi que sur Antoine Online et Amazon and I-Tunes. Le concert du groupe Mashrou’ Leila à Baalbeck est en DVD. Mis en scène par Amine Dora, produit par Abbout Productions et distribué par MC Distribution, le spectacle musical donné à Baalbeck l’été dernier est déjà dans les bacs de toutes les branches de Virgin Megastore et de la librairie Antoine, ainsi que sur Antoine Online et Amazon and I-Tunes.

Related

Londres 2012. La planète Terre à l’heure des Jeux olympiques

admin@mews

Kafalat. Recul de 29% des prêts accordés

admin@mews

Byblos Bank Award. Un fort engagement en matière de RSE

admin@mews

Laisser un commentaire