Magazine Le Mensuel

Nº 2917 du vendredi 4 octobre 2013

  • Accueil
  • general
  • Il devrait en découdre avec Loeb. Ogier à un point de son premier sacre
general

Il devrait en découdre avec Loeb. Ogier à un point de son premier sacre

Sauf déconvenue exceptionnelle, la onzième manche du championnat du Monde des Rallyes WRC, qui aura lieu en France (4-6 octobre), verra le sacre du Français Sébastien Ogier (Volkswagen) qui se permettra le luxe de remporter le premier titre de sa carrière, sur ses terres de l’Hexagone.
 

Avec 212 points pour Ogier contre 129 au Belge Thierry Neuville, l’écart entre les deux hommes n’est que de 83 points. Mathématiquement, Neuville peut encore cumuler 84 points d’ici la fin de saison. Il ne manque donc qu’un point à Ogier pour fêter son premier titre mondial. Ainsi, Ogier chez les pilotes et son écurie Volkswagen chez les constructeurs devraient être les stars du week-end en remportant les deux titres de la discipline.
Vainqueur de Rallye Jeunes FFSA en 2005, Ogier devint pilote officiel chez Citroën Racing entre 2008 et 2011, puis pilote officiel Volkswagen Motorsport sur une S2000 en 2012. Même la toute première épreuve spéciale du Rallye de France pourrait le consacrer. Car, conformément aux règles de la Fédération internationale de l’automobile (FIA), l’ESS1 de Strasbourg fera office de Power Stage, octroyant des points supplémentaires aux trois premiers pilotes. Il suffirait donc à Sébastien Ogier et à son copilote Julien Ingrassia de terminer dans les trois premiers pour être sacrés champions du monde. Cependant, il faudra attendre la fin du rallye français pour consacrer le pilote tricolore, car même s’il terminait cette spéciale parmi les trois meilleurs, les règles de la FIA imposent au trio de tête de la Power Stage de terminer l’épreuve pour bénéficier des points supplémentaires. Le Français devrait donc gérer le rallye français en cas de succès dans cette première spéciale.
Le Belge Thierry Neuville est le seul adversaire qui puisse encore mettre des bâtons dans les roues du leader du championnat du monde. Second au classement général, il doit remporter l’intégralité des trois derniers rallyes de la saison, ainsi que les Power Stages, pour conserver un petit espoir de décrocher la couronne mondiale. Tout en espérant que le Français ne marque aucun point. Ses chances semblent cependant minces, le Belge n’ayant d’ailleurs encore jamais gagné une épreuve du WRC.

 

Ogier vs Loeb
Pas moins de 88 engagés, un record depuis 2010, se sont inscrits au Rallye de France qui promet d’être spectaculaire. Parmi eux, Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde. Originaire d’Haguenau, l’Alsacien devrait faire ses adieux au rallye. Loeb pilotera une Citroën DS3 WRC, aux côtés du Finlandais Mikko Hirvonen et de l’Espagnol Dani Sordo. Cette saison, il n’a participé qu’à trois rallyes, dans le cadre de sa reconversion en circuits, mais en a remporté deux sur trois, le Monte-Carlo et celui d’Argentine, chaque fois devant Ogier, son probable successeur au palmarès mondial.
Si son sacre ne devrait être qu’une simple formalité en France, Ogier devra cependant se mesurer au nonuple champion du monde. Il croisera le fer avec lui pour la dernière fois. Si Loeb ne pourra pas empêcher le leader du championnat du monde d’aller chercher son premier titre mondial, il pourrait jouer les trouble-fêtes.
Une situation qui ne fait pas peur à Ogier, qui affirme simplement qu’il cherchera «à éviter que ce scénario ne se produise, en remportant tout simplement la course». «Mon objectif sera de gagner. Je veux devenir champion du monde», a-t-il ajouté.
«La seule chose qui me chagrine, c’est que j’ai l’impression qu’on me rajoute une charge de travail supplémentaire. Il va falloir gagner en France. Ce serait frustrant que Loeb gagne le rallye au moment où je deviens champion du monde. Je ne pense pas mériter ça. A moi de faire en sorte que ce scénario ne se produise pas», a-t-il précisé.
«Un point. C’est comme si c’était fait. Il reste trois courses. Ça devrait se faire. C’est quasiment fait même si on ne peut pas encore le marquer sur papier, ni vraiment fêter le titre», a-t-il conclu. S’il est sacré champion, il pourra alors repousser l’image du jeune fou prêt
à tout pour gagner qui lui a longtemps collé à la peau. «J’ai certes tendance à être un peu grande gueule, mais ce n’est nullement de l’arrogance, explique-t-il. Même si on ne peut pas plaire à tout le monde, ce n’est jamais agréable de constater que les gens ne t’aiment pas. Mais je tiens à rester moi-même. Je préfère être moins aimé et rester naturel, avec ma personnalité, plutôt que de changer pour être aimé de tout le monde».
 

Tournant
Les dix précédents rallyes du championnat du monde semblent l’indiquer. L’écurie Volkswagen a l’équipe, la voiture et le pilote. Volkswagen a également le Finlandais Jari-Matti Latvala qui est désormais en mesure de rapporter des points à son équipe même lorsqu’il n’est pas ou plus en mesure de vaincre.
Serions-nous à un tournant? Que va faire donc Citroën? Supplier Loeb de reprendre du service, alors que le pilote s’est déjà engagé en GT avec sa propre structure. Recentrer les forces, ne pas se désunir et accepter d’être éventuellement battu par de plus forts jeunes promus. Ou alors préparer dès maintenant la saison 2014 qui comprendra 13 épreuves, profitant notamment de la grande expérience et maîtrise du «fameux Loeb» afin de mieux développer ses machines et de mieux concurrencer la Volkswagen.

Mohamed FAWAZ
 

CLASSEMENTS
Pilotes
1- Sébastien Ogier (FRA) 212 pts.
2- Thierry Neuville (BEL) 129 pts.
3- Jari-Matti Latvala (FIN) 110 pts.
4- Mikko Hirvonen (FIN) 103 pts.
5- Dani Sordo (ESP) 96 pts.
6- Mads Ostberg (NOR) 77 pts.
7- Sébastien Loeb (FRA) 68 pts (3 rallyes disputés).
8- Martin Prokop (CZE) 49 pts.
9- Evgeny Novikov (RUS) 47 pts.
10- Andreas Mikkelsen (NOR) 34 pts.

Constructeurs
1- Volkswagen Motorsport 299 pts.
2- Citroën Abou Dhabi WRT 251 pts.
3- Qatar WRT (Ford) 145 pts.
4- Qatar M-Sport WRT (Ford) 142 pts.
5- Jipocar Czech National Team 51 pts.
6- Abou Dhabi Citroën Total WRT 41 pts.
7- Volkswagen Motorsport (2) 34 pts.
8- Lotos WRC Team 20 pts.

Related

Double attentat de Tripoli. Jabal Mohsen dans le collimateur des enquêteurs

admin@mews

Ali Awad el-Assiri, ambassadeur d’Arabie saoudite. La stabilité ramènera les touristes saoudiens

admin@mews

Bertrand Delanoë, maire de Paris. «Je n’ai plus aucun doute, la Beit Beirut vivra»

admin@mews

Laisser un commentaire