Magazine Le Mensuel

Nº 2925 du vendredi 29 novembre 2013

  • Accueil
  • general
  • Start-up Zoomaal.com ou l’expérience de la finance participative
general

Start-up Zoomaal.com ou l’expérience de la finance participative

Le «Crowdfunding» pourrait bien être le tremplin de start-up vers la viabilité et la prospérité. Traduit littéralement en français par «Finance participative», Crowdfunding est un outil financier récent qui, comme son nom l’indique, se base sur un financement provenant de la foule, du public. Il s’agit d’une action visant à regrouper en un pool de petits contributeurs issus de la foule composée des membres de la famille, des amis et des amis des amis, afin d’atteindre le capital nécessaire pour concrétiser un projet. En deux mots, les chances des start-up d’obtenir des avances sous forme de prêt ou de bénéficier de capital-investissement de la part des banques commerciales sont presque nulles. Les établissements de crédit préfèrent financer l’expansion de sociétés établies. A travers ce moyen de levée de fonds, tant les auteurs du projet que les sociétés-sponsors et les partenaires institutionnels financiers profitent d’une large exposition médiatique, lors du lancement de la campagne de collecte de fonds. En revanche, les individus donateurs sont gratifiés par un privilège dont la forme est laissée à la décision des auteurs du projet et qui est une rétribution non monétaire. L’un des principes de base est de convaincre la foule de l’idée du projet. D’après un entrepreneur, lorsque les auteurs ne réussissent pas à persuader cinq personnes au moins d’apporter leur soutien à leur idée, il est certain à ce moment-là que le public ne suivra pas. Abdallah Absi, un jeune talent libanais, a créé le Crowdfunding intitulé Zoomaal.com à l’instar de Kickstart.com, entreprise leader sur ce modèle qui a levé plus de 320 millions d’euros en 2012. Absi a pris cette initiative après avoir vu toutes les portes de financement potentiel de son projet lui être fermées. Cerise sur le gâteau: une société de capital-investissement le rappelle au lendemain d’un road show pour lui dire au téléphone qu’elle ne finance pas des projets d’étudiants. Il se sent d’autant plus frustré qu’aux Etats-Unis ou en Europe, les jeunes entrepreneurs peuvent avoir accès à un financement de leurs projets en ayant recours à leur université, à un centre de recherche etc. Le public auquel s’adresse Zoomaal est celui des internautes du monde arabe, et les projets innovateurs doivent avoir un objectif qui réponde à une des catégories retenues par la plate-forme. Le but du projet ne peut en aucun cas être personnel, comme l’achat d’un laptop ou autres, avoir une mission humanitaire ou avoir un caractère religieux et /ou politique. Le souscripteur à la collecte de fonds d’un projet donné peut s’engager à verser à titre indicatif 1 dollar, 5 dollars ou 100 dollars. La contrepartie de cette contribution sera décidée par l’auteur du projet comme celle de figurer à titre d’invité d’honneur dans le film produit ou avoir son nom gravé sur la pochette du CD ou simplement un remerciement.
La création de la plate-forme Zoomaal.com a nécessité quatre grands investisseurs. Il s’agit des compagnies suivantes: MEVP (Liban); Wamda (EAU), N2v (Arabie saoudite) et Sawari Ventures (Egypte). Abdallah Absi en est le P.-D.G. Le dossier de soumission du projet doit comprendre nécessairement un film vidéo et un descriptif du projet et des packages réservés aux différents souscripteurs au projet, ainsi qu’une brève biographie des auteurs. Une fois accepté, le projet est posté sur la plate-forme de Zoomaal. Un délai pour la campagne de collecte de fonds est fixé. Celui-ci ne dépasse jamais soixante jours. Le délai venu à terme, si le montant fixé est collecté, il est remis aux propriétaires du projet. Le cas échéant, tous les souscripteurs sont remboursés du montant de leur contribution. Des commissions sont perçues par Zoomaal lorsque l’objectif est atteint en déduisant 5% des fonds collectés. Le Crowdfunding est basé sur une bonne communication avec le public. D’où l’importance d’une campagne de promotion des idées du projet bien corsée et une optimisation de son exposition sur les différentes déclinaisons des réseaux sociaux.
Zoomaal a déjà gagné le pari du projet populaire Mashrou’ Leila, les fonds levés ayant totalisé 66 000 dollars. Aujourd’hui sur sa plate-forme, d’autres projets sont présents tels Hikayati 1 et Hijab 2.    

 

Liliane Mokbel

Related

13e édition du Festival international du film de Beyrouth. Toujours présent, malgré tout

admin@mews

Exclusif. La bourse des restaurants en 2014

admin@mews

Les droits des handicapés au Liban. Une loi restée lettre morte

admin@mews

Laisser un commentaire