Magazine Le Mensuel

Nº 2927 du vendredi 13 décembre 2013

  • Accueil
  • general
  • Les troubles d’adaptation et d’apprentissage. Pour une prise en charge multidisciplinaire
general

Les troubles d’adaptation et d’apprentissage. Pour une prise en charge multidisciplinaire

L’importance d’une prise en charge multidisciplinaire dans les troubles de l’apprentissage et les difficultés d’adaptation étaient au menu des discussions qui ont réuni les membres du Syndicat des orthopédagogues du Liban au Centre culturel et sportif de Sin el-Fil. Eclairage.
 

Certains enfants rencontrent des difficultés d’adaptation et présentent des troubles d’apprentissage. Répondre aux besoins spécifiques de ces enfants et mettre en place des stratégies d’apprentissage pour résorber les difficultés, c’est le rôle de l’orthopédagogue qui travaille particulièrement auprès de ces enfants en difficulté. Pour les intervenants, l’orthopédagogue est un enseignant spécialisé dans l’intervention pédagogique auprès de personnes ayant une déficience, un trouble ou des difficultés d’adaptation et d’apprentissage. Il doit prévenir, identifier et corriger les difficultés des enfants aux besoins individuels. Le but est de permettre aux sujets aux prises avec des difficultés de pallier ces entraves et de développer au mieux leurs potentialités. L’orthopédagogue doit par ailleurs évaluer les difficultés d’apprentissage scolaire dans le domaine du langage parlé et écrit, du raisonnement et du développement psychomoteur et apprendre aux élèves à lire, à écrire, à raisonner et à devenir autonomes au moyen de techniques de l’orthopédagogie. Mais les fonctions de l’orthopédagogue ne se limitent pas à établir des programmes d’études adaptés aux besoins individuels des élèves, mais d’intervenir en milieu familial auprès des parents en les encadrant et en leur fournissant un support éducatif. Très souvent, le parent est désemparé et ne sait plus quoi faire pour son enfant en difficulté. L’orthopédagogue doit donc être à l’écoute des parents qui ont besoin d’un grand soutien et de conseils pour venir en aide à leur enfant en difficulté. Ce sont les personnes les mieux placées pour fournir de l’information pertinente sur le cheminement et les choses à améliorer chez leur enfant. L’orthopédagogue peut enfin fournir des méthodes de travail et des outils concrets pour faciliter la mémorisation des leçons et l’acquisition des connaissances et des compétences demandées par l’enseignant.
Les intervenants insistent sur une étroite collaboration entre les orthopédagogues et la communauté éducative. La prise en charge des troubles d’apprentissage doit donc être multidisciplinaire et l’orthopédagogue est amené à travailler en partenariat avec le conseiller éducatif, l’enseignant, le psychologue scolaire, l’orthophoniste, le parent, l’assistante sociale ou la psychomotrice. Cela contribue à un meilleur suivi et assure de meilleures chances de succès pour la réussite scolaire de l’enfant.
Selon les experts, le rôle de l’enseignant est essentiel. En plus de détecter les difficultés de l’enfant, il permet à l’orthopédagogue de connaître les résultats de son intervention et les progrès réalisés par l’enfant en difficulté. Il est également important que les membres de l’équipe multidisciplinaire parlent le même langage et aient les mêmes exigences. Les intervenants affirment en outre la nécessité d’un dépistage précoce des difficultés et des troubles d’apprentissage afin de démarrer assez tôt les processus de rééducation.

Nada Jureidini
 

Témoignage d’une mère de famille
Ma fille a 8 ans. C’est un enfant aux besoins spécifiques. Elle est atteinte de troubles psychomoteurs et connaît des difficultés d’adaptation. En tant que parents, nous avons rencontré plusieurs difficultés à 
cerner le vrai problème de notre enfant. Nous ne savions pas vers quel spécialiste nous tourner. Nous sommes très peu sensibilisés à ces troubles et nous avons constaté un manque de coordination total entre les divers spécialistes concernés par ces problèmes. Ce qui entraîne inévitablement un diagnostic erroné et un mauvais suivi médical. De plus, la prise en charge de ces troubles 
d’apprentissage est très coûteuse et de nombreux parents ne sont pas en mesure d’assurer les moyens financiers pour aider leur enfant. Une meilleure coopération entre les membres d’une équipe multidisciplinaire permet à mon avis de meilleurs soins et donne par conséquent de meilleurs résultats.

Related

L’USJ lance de nouvelles réformes. Des défis à relever

admin@mews

De graves conséquences. Comment se protéger des MST?

admin@mews

L’idéologie qui cimente la nation. La dimension orthodoxe

admin@mews

Laisser un commentaire