Magazine Le Mensuel

Nº 2942 du vendredi 28 mars 2014

Moyen-Orient

Moyen-Orient

Arabie saoudite
Nouvelle loi sur les investissements étrangers  

Le conseil d’Etat d’Arabie saoudite a annoncé qu’il a amorcé une démarche afin de rendre le climat dans le royaume plus propice aux affaires. Cette démarche consisterait à introduire davantage d’incitations en faveur des investisseurs et à mettre un terme au versement de pots-de-vin pour faciliter le montage d’affaires diverses. Un comité spécial a été chargé d’entreprendre les études nécessaires dont l’objectif est d’apporter des amendements à la loi sur les investissements étrangers. Un des membres du conseil a fait remarquer que les investissements étrangers actuels dans le royaume ne contribuent ni à un développement durable ni à une diversification de la base des revenus. D’ailleurs, il a mis l’accent sur le fait que la loi en vigueur ne représente pas un véhicule pour la création de nouveaux emplois aux Saoudiens et la domestication du secteur des technologies, deux objectifs principaux que poursuit l’Autorité générale d’investissement en Arabie saoudite (Sagia). Une première étude dans ce sens proposée par le comité des affaires économiques et de l’énergie avait été rejetée par le conseil d’Etat.

Dubaï
Rééchelonnement de la dette auprès des EAU

Abou Dhabi et la Banque centrale des Emirats arabes unis ont approuvé le rééchelonnement d’une dette de 20 milliards de dollars accordée à Dubaï en tant qu’aide urgente pendant la crise financière, il y a cinq ans. Celle-ci a été rééchelonnée sur cinq ans, alors que le taux d’intérêt a été fixé à 1%. L’endettement est réparti entre deux pourvoyeurs de fonds. 10 milliards de dollars ont été avancés à Dubaï par le gouvernement des EAU via deux banques appartenant à l’Etat, alors que les autres 10 milliards ont été accordés par la Banque centrale des EAU à travers l’émission de bonds d’une durée de cinq ans. Selon Reuters, l’accord de refinancement de la dette, qui a été anticipé par les marchés de capitaux, permettrait à Dubaï de continuer à dépenser fortement dans la perspective de développer l’émirat comme un centre régional de la finance, du commerce et du tourisme.

Related

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Laisser un commentaire