Magazine Le Mensuel

Nº 2981 du vendredi 26 décembre 2014

HORIZONS

L’Allemagne. Puissance 4

Pour la première fois de l’histoire du football mondial, une nation européenne, en l’occurrence l’Allemagne, s’est imposée sur le continent américain, portant à 11 les titres du Vieux Continent contre 9 sud-américains. Jamais une équipe européenne n’avait soulevé le trophée lors des sept éditions disputées de l’autre côté de l’Atlantique.
 

Quatrième couronne pour la Mannschaft (1954, 1974, 1990, 2014), pas un mince exploit, mais plutôt une juste récompense pour la meilleure équipe de la 20e édition du Mondial. L’équipe de Joachim Löw, qui a succédé à l’Espagne, met ainsi fin à une disette de titres longue de 18 ans, depuis l’Euro-1996. L’Allemagne égale l’Italie au nombre de titres (4), à une longueur derrière le Brésil (5), tandis que l’Argentine en reste à deux (1978 et 1986).
La finale Allemagne-Argentine est également la rencontre la plus disputée de l’histoire du Mondial (trois fois: en 1986 au Mexique, en 1990 en Italie et en 2014 au Brésil). L’Albiceleste reste aussi sur quatre défaites successives en coupe du monde face à l’Allemagne. En finale du Mondial-1990 tout d’abord, puis en quart de finale au cours des coupes du monde 2006 (1-1, 4 t-a-b à 2) et 2010 (4-0) et donc en finale du Mondial-2014 (1-0, a.p.).
La sélection allemande confirme, cent ans après sa fondation, qu’elle fait partie du club très restreint des meilleures équipes nationales de l’histoire, tout comme le Brésil, l’Argentine, l’Italie ou l’Espagne.

 

Le parcours
Désormais la plus influente d’Europe, la Mannschaft doit cette réputation et ce prestige à ses légendes (Beckenbauer, Klinsmann, Ballack, Klose…), à son style de jeu physique, athlétique et efficace et à son palmarès impressionnant (4 coupes du monde pour 7 finales, 3 championnats d’Europe pour 6 finales). C’est également l’esprit d’équipe, la détermination et l’expérience des dernières années qui ont fait la différence. Avant, c’étaient le physique et la combativité, aujourd’hui, c’est le jeu collectif qui fait sa force.
Après le 4-0 initial infligé au Portugal, l’Allemagne a un peu traîné faisant match nul contre le Ghana (2-2 après avoir été menée 2-1) et battant de justesse les Etats-Unis (1-0), avant d’avoir très chaud face à l’Algérie en huitièmes (2-1 après prolongation et quelques sueurs froides). Ensuite, elle est venue à bout de la France (1-0).
Mais c’est en finale avant la lettre contre le Brésil écrasé 7-1, en demi-finale, que la Mannschaft s’est baladée explosant littéralement le pays hôte grâce à son réalisme et son jeu collectif, profitant jusqu’au bout du déséquilibre total du détenteur du record de titres mondiaux (5).
Au cours de la finale du Maracana, la meilleure équipe du moment a écrit la plus belle page de son histoire. C’est une équipe technique qui se présente sur le terrain, mais aussi une sélection appliquée, concentrée et active. Face à l’Argentine de Messi, il y avait une opposition de styles. Le jeu de possession des Allemands contre le plan défensif des Argentins.
Malgré quelques éclairs de Messi et les appels de Palacio et de Sergio Agüero, malgré de grosses occasions argentines, les plus grosses de la finale, jamais les Allemands n’ont marqué le pas, arrachant leur quatrième étoile largement méritée. Le remplaçant Mario Götze, le prodige du milieu de terrain, a été l’auteur de l’unique but à sept minutes de la fin des prolongations.
A ne pas oublier non plus la fête de Miroslav Klose, l’attaquant de 36 ans, devenu meilleur buteur de l’histoire de la coupe du monde (16 buts), et le sacre de l’infranchissable Manuel Neuer, meilleur gardien de cette édition.

 

Löw enfin!
Le stratège Joachim Löw, sacré enfin champion du monde, a estimé que «cette 4e couronne est le résultat du projet mis en place il y a une dizaine d’années. C’est l’aboutissement de nombreuses années de travail lancées sous Jürgen Klinsmann».
«Nous avons effectué des progrès constants, on a toujours cru en ce projet. Et si un groupe mérite cette consécration, c’est bien celui-là. Nous avons toujours pratiqué un beau jeu. Je crois que sur l’ensemble de la compétition, sur ces sept matches, nous avons réalisé les meilleures prestations du plateau réuni au Brésil. Les garçons ont développé un esprit incroyable. Ils avaient des qualités techniques fantastiques, mais aussi la volonté nécessaire», ajoute-t-il.
«Avoir le meilleur joueur du monde n’a aucune importance. On a juste besoin d’avoir la meilleure équipe», conclut-il. 


Mohamed Fawaz

Les champions
Gardiens: Manuel Neuer, Roman Weidenfeller et Ron-Robert Zieler.
Défenseurs: Kevin Grosskreutz, Matthias Ginter, Benedikt Höwedes, Mats Hummels, Erik Durm, Philipp Lahm, Per Mertesacker, Jerome Boateng et Shkodran Mustafi.
Milieux: Julian Draxler, Christophe Kramer, Toni Kroos, Sami Khedira, Bastian Schweinsteiger et Mesut Özil.
Attaquants: André Schürrle, Lukas Podolski, Miroslav Klose, Thomas Müller et Mario Götze.
Entraîneur: Joachim Löw.

Janvier
13 2e Ballon d’or (2013) décerné au joueur du Real Madrid Cristiano Ronaldo.
18 Le Dakar-2014 remporté par les Espagnols Marc Coma (KTM) en moto et Nani Roma (Mini) en auto.
26 Tennis: Stanislas Wawrinka bat Rafael Nadal en finale de l’Open d’Australie. Chez les dames, Na Li domine Dominika Cibulkova.
 

Février
2 Le 48e Super Bowl de football américain est remporté par Seattle qui a pulvérisé Denver à New York.
16 La Conférence Est remporte le «All Star Game NBA 2014» en battant celle de l’Ouest 163-155.

 

Mars
16 L’Allemand Nico Rosberg (Mercedes) remporte le Grand Prix d’Australie de Formule 1, le premier de la saison.
23 Le Real Madrid est battu sur son terrain par le FC Barcelone.

 

Avril
6 Le Britannique Lewis Hamilton remporte le GP de Bahreïn de F1.
21 Meb Keflezighi devient le premier Américain depuis Greg Meyer en 1983 à remporter le marathon de Boston.

 

Mai
14 Séville remporte la troisième Ligue Europa de football en battant le Benfica Lisbonne à l’issue des tirs au but, à Turin.
24 Le Real Madrid bat l’Atlético Madridà à l’issue des prolongations, à Lisbonne, lors de la finale de la Ligue des champions de football.

 

Juin
8 Pour la 9e fois de sa carrière, Rafael Nadal remporte le tournoi de Roland-Garros de tennis. Il bat Novak Djokovic en finale. Chez les dames, Maria Sharapova a battu Simona Halep.
12 Entame de la 20e édition de la coupe du monde de football au Brésil par une victoire de la Seleçao sur la Croatie, à Sao Paulo.

 

Juillet
6 Novak Djokovic remporte le tournoi de Wimbledon de tennis en battant Roger Federer. Chez les dames, Petra Kvitova a été sacrée grâce à sa victoire sur Eugénie Bouchard.
13 Quatrième couronne pour l’Allemagne, sacrée championne du monde de football, aux dépens de l’Argentine.
27 L’Italien Vincenzo Nibali a écrasé la 101e édition du Tour de France de cyclisme.

 

Août
12 Le Real Madrid remporte la Supercoupe d’Europe de football en battant Séville, à Cardiff.
24 Le Belge Thierry Neuville (Hyundai) remporte le rallye d’Allemagne.

 

Septembre
8 Marin Cilic remporte l’US Open de tennis en battant en finale Kei Nishikori. Chez les dames, Serena Williams domine Caroline Wozniacki.
18 Les USA écrasent la Serbie en finale du Mondial de basket en Espagne.

 

Octobre
12 Lewis Hamilton remporte la première édition du GP de Russie de F1 à Sotchi.
26 Le Français Sébastien Ogier (VW Polo-R) conserve son titre de champion du monde des pilotes WRC après sa victoire au rallye de Catalogne.

 

Novembre
9 Novak Djokovic bat Roger Federer forfait pour blessure, en finale du Masters masculin de tennis à Londres.
23 La Suisse bat la France en finale de la Coupe Davis de tennis à Lille.

Lewis Hamilton sacré champion du monde de F1 à Abou Dhabi.
 

Décembre
20 Le Real Madrid remporte le Mondial des clubs de football en battant l’équipe argentine de San Lorenzo, au Maroc.

La star
Serena Williams

Une fois de plus, la tenniswoman américaine, Serena Williams, n°1 mondial, a été désignée meilleure joueuse de l’année, pour la sixième fois, la 3e consécutive. En 2014, elle a remporté son 18e titre majeur en Grand Chelem, à l’US Open, avant de décrocher un nouveau titre au Masters. A 33 ans, l’Américaine n’a perdu qu’une fois contre une des top-joueuses mondiales (12 victoires contre une défaite), et ce face à Simona Halep. 26 victoires dans 29 confrontations reflètent également le parcours remarquable de Serena sur les courts en dur.

 

2014
l’année de Neuer?

Le gardien allemand, Manuel Neuer, a enfin l’occasion d’être récompensé en 2014. La conséquence d’une coupe du monde réussie pour la corporation. Habituels oubliés des distinctions de fin d’année, les gardiens sont présents en force en 2014. La présence de Neuer en compagnie de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi parmi les trois finalistes du Fifa Ballon d’or ne passe pas inaperçue. Dernier rempart des champions du monde allemands et du Bayern Munich, auteur du doublé Coupe-championnat, le portier a révolutionné le poste de gardien de but avec son positionnement très haut, parfois en quasi-libéro, et sa qualité de relance. Seulement 6e gardien de l’histoire à figurer sur le podium du Ballon d’or, Neuer a brillé de mille feux lors du Mondial.

 

Second sacre
de Hamilton

Pour la 2e fois après 2008, le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a été sacré, en 2014, champion du monde de Formule 1, après une bataille serrée avec son rival et coéquipier allemand, Nico Rosberg. A Austin, le 2 novembre, il remporte sa 32e victoire et devient le Britannique comptant le plus grand nombre de victoires en F1. A Abou Dhabi, trois semaines plus tard, il remporte sa 11e victoire de l’année et devient le 1er double champion du monde britannique depuis 1971. Au volant de la Mercedes, championne des constructeurs, il totalise 7 pole positions, 7 meilleurs tours 
et 495 tours en tête.

 

Le Real de
Cristiano Ronaldo

2014 a été marquée par les performances de Cristiano Ronaldo avec le Real Madrid. Vainqueur de la «décima» Ligue des champions, le Portugais a établi un nouveau record de buts avec 17 réalisations. Il a marqué 31 buts en 30 matchs terminant meilleur buteur de la Liga. Mise à part son élimination au premier tour du Mondial du Brésil avec le Portugal, il a bien débuté l’année, avec un 2e Ballon d’or en janvier. Elu meilleur joueur par l’UEFA, il a été désigné personnalité internationale de l’année par la BBC. En attendant le résultat du Ballon d’or 2014, qui sera divulgué le 12 janvier 2015, Cristiano Ronaldo a terminé l’année en beauté en remportant le Mondial des clubs avec le Real.

Related

Zoukak, en résidence, présente: scène de bataille

admin@mews

Oui, pour la chasse! Non, pour le viol de la nature! Un pas pour l’application de la loi 580

admin@mews

Moultaka Ibn Ruchd. Discussion autour de l’héritage du penseur

admin@mews

Laisser un commentaire