Magazine Le Mensuel

Nº 2986 du vendredi 30 janvier 2015

Semaine politique

Trois jours de deuil, condoléances à Beyrouth et Riyad. L’adieu des Libanais au roi Abdallah

Aussitôt la mort du roi Abdallah Ben Abdel-Aziz annoncée, le gouvernement libanais a annoncé trois jours de deuil national et les personnalités politiques, notamment celles du 14 mars, se sont empressées de se rendre en Arabie pour présenter leurs condoléances au nouveau monarque, Salmane Ben Abdel-Aziz Al Saoud.

La délégation officielle libanaise comptait le Premier ministre, Tammam Salam, le chef du Législatif, Nabih Berry, et plusieurs ministres et députés.
Une autre délégation, composée d’hommes politiques, de personnalités religieuses, médiatiques, sociales et économiques s’est également rendue à Riyad, samedi 24 janvier, dans l’avion privé de l’ancien Premier ministre Saad Hariri, qu’ils ont rejoint à Riyad. Parmi les membres de la délégation: les anciens présidents de la République Michel Sleiman et Amine Gemayel, l’ancien chef du gouvernement, Fouad Siniora, le vice-président de la Chambre, Farid Makari, le ministre de l’Intérieur, Nouhad Machnouk, le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, accompagnée de son épouse Sethrida, députée de Bcharré, les députés Bahia Hariri, Samir Jisr, Jean Oghassabian, Atef Majdalani, Antoine Zahra, Fadi Karam, Dory Chamoun, Assem Araji et Mohammad Kabbani, Ammar Houry, Mohammad Hajjar, Hadi Hobeiche, Amine Wehbé, l’ancien ministre Tarek Mitri, les anciens députés Elie Skaff, Camille Ziadé, Moustapha Hachem et Michel Moawad, le conseiller de Saad Hariri, Nader Hariri, le secrétaire général du Futur, Ahmad Hariri, le secrétaire général du 14 mars, Farès Souhaid. Egalement dans la délégation, le mufti de la République, Abdel-Latif Derian, le mufti de Tripoli et du Nord, Malek Chaar, le mufti de Saïda et du Sud, Salim Soussan, le mufti de Zahlé et de la Békaa, Khalil el-Meiss, le mufti Jaafari Ahmad Kabalan, l’évêque maronite de Beyrouth, Mgr Boulos Matar, le président de la Chambre de commerce et d’industrie, Mohammad Choucair, le président de la municipalité de Beyrouth, Bilal Hamad…
Walid Joumblatt lui aussi s’est rendu en Arabie à la tête d’une délégation du Parti socialiste progressiste, qui regroupait son fils Taymour Joumblatt, le ministre de la Santé publique, Waël Abou Faour, les députés Henri Hélou, Ghazi Aridi, Nehmé Tohmé et Alaeddine Terro. Le commandant en chef de l’armée Jean Kahwagi, l’ancien chef du gouvernement Najib Mikati étaient également au rendez-vous.
Lundi, le leader du Courant patriotique libre (CPL), le général Michel Aoun, s’est rendu à Riyad pour présenter ses condoléances au roi Salmane. Il était accompagné des ministres des Affaires étrangères, Gebran Bassil, et de l’Education, Elias Bou Saab.
L’ambassadeur d’Arabie saoudite au Liban, Ali Awad el-Assiri, a reçu, de son côté, les condoléances pour la disparition du roi Abdallah samedi, à la mosquée Mohammad Amine, au centre-ville de Beyrouth. Parmi les personnalités venues présenter leurs condoléances, le président du Parlement Nabih Berry, les deux députés du Hezbollah Nawar Sahili et Ali Moqdad, Najib Mikati…

Danièle Gerges

Related

200 enlèvements dans les années 80. Beyrouth, terre d’otages

admin@mews

Le départ des Kataëb. Michel Sleiman mécontent

admin@mews

L’Assemblée des chrétiens d’Orient. Absence remarquée du 14 mars

admin@mews

Laisser un commentaire