Magazine Le Mensuel

Nº 2994 du vendredi 27 mars 2015

general

La vitamine D. Mythes et réalités

Une carence en vitamine D peut avoir de graves effets sur la santé. La vitamine D est essentielle à la santé des os et des dents. Elle joue un rôle dans le bon fonctionnement  du système immunitaire. Il faut également de la vitamine D pour faciliter l’absorption du calcium alimentaire. Voici quelques mythes et réalités qui entourent la vitamine D.

L’essentiel des apports en vitamine D provient des rayons du soleil
Peu présente dans l’alimentation, la vitamine D est surtout fabriquée par la peau, sous l’effet du soleil. Les sources alimentaires de la vitamine D sont peu nombreuses. Mais on la retrouve surtout en grande quantité dans les poissons gras comme le saumon, le hareng ou le thon. Les œufs, le lait, les boissons au soja, ainsi que le foie de bœuf en contiennent également dans une moindre mesure.

L’organisme produit la quantité de vitamine D dont il a besoin
La vitamine D de notre organisme provient de l’exposition au soleil. La peau produit la vitamine D en réponse aux rayons ultraviolets B. Il suffit d’environ 20 minutes d’exposition sans protection pour produire une bonne quantité de vitamine D. Les personnes à peau foncée ont une plus grande déficience en vitamine D parce qu’elles ont besoin d’une plus longue exposition au soleil pour produire la même quantité que les personnes à peau claire. On recommande un supplément de vitamine D lorsqu’il n’y a pas assez d’exposition au soleil, pour les adultes de plus de 50 ans et pour les personnes dont le régime n’en contient pas suffisamment.

On ne peut pas savoir quelle quantité de vitamine D est nécessaire
C’est la quantité de vitamine D que contient le sang qui détermine s’il faut prendre un supplément. Votre médecin peut prescrire une analyse sanguine afin de déterminer ces niveaux. On peut affirmer avec certitude que, pour éviter les fractures et diminuer le risque d’ostéoporose, il faut 75 nanomoles de vitamine D par litre de sang (nmol/L). En moyenne, le sang d’une personne à la peau claire contient de 60 à 65 nmol/L. Et si vous consommez régulièrement 1 000 UI de vitamine D, vous pouvez augmenter en moyenne votre taux sanguin de 25 nmol/L. Il faut cependant plusieurs mois pour amener les taux à un niveau acceptable dans votre organisme.

Vous ne devriez pas dépasser la dose quotidienne de 200 UI de supplément de vitamine D
Les nouvelles directives recommandent un apport quotidien en vitamine D de 600 UI pour les moins de 70 ans et de 800 UI pour les personnes plus âgées. Mais le meilleur moyen de savoir la quantité quotidienne est de demander conseil à votre médecin. Une supplémentation en vitamine D doit être prescrite par le médecin, car elle peut-être contre-indiquée dans certains cas, notamment si vous souffrez de calculs rénaux ou d’hyperparathyroïdie.
 

La vitamine D n’est pas efficace contre la grippe
La vitamine D serait plus efficace que les médicaments antiviraux et vaccins pour protéger les jeunes de 6 à 15 ans contre la grippe.
La vitamine D produite naturellement par le corps avec une exposition au soleil est même plus efficace que la consommation de comprimés de vitamine D. Les chercheurs affirment que les antiviraux réduisent les risques de 8% d’avoir la grippe, alors que la vitamine D réduit les risques de 50%. En revanche, selon l’étude, la protection serait uniquement contre l’influenza A.

La vitamine D ne protège pas des maladies
La vitamine D a réussi, au cours de la dernière décennie, à baisser les taux de mortalité du cancer du sein, du côlon et de la prostate, en plus d’aider à conjurer la dépression. Elle stimulerait l’immunité contre les cellules cancéreuses. Les niveaux insuffisants de vitamine D sont liés à une déficience des réponses immunitaires de l’organisme. La vitamine D réduirait par ailleurs le risque d’infections respiratoires. Chez les enfants, la carence en vitamine D entraîne le rachitisme qui se caractérise par des retards de croissance, du développement moteur et une mauvaise constitution osseuse. Les personnes âgées carencées perdent de l’os et du muscle, d’où des chutes et des fractures, puisque la vitamine D permet également d’avoir de bons muscles.

NADA JUREIDINI

 

Related

Au musée Marmottan de Paris. La toilette, naissance de l’intime

admin@mews

Microcrédits: La BDL met de l’ordre

admin@mews

Jean-Paul II et le Pays du Cèdre. Le Liban proclamé pays-message

admin@mews

Laisser un commentaire