Magazine Le Mensuel

Nº 3005 du vendredi 12 juin 2015

Brèves

Brèves

EAU
Premier déficit budgétaire depuis 2009

Les Emirats arabes unis (EAU enregistreraient leur premier déficit fiscal en 2015, et ce depuis 2009, en raison des faibles revenus de l’exportation de l’or noir, mais ils seraient à même d’écarter tout sérieux ralentissement économique, selon un rapport du Fonds monétaire international (FMI), publié à la lumière des consultations annuelles entreprises par l’organisation internationale avec les autorités émiraties. Le déficit du budget consolidé des EAU s’articulerait autour de 2,3% du PIB, en 2015, alors qu’il avait enregistré un surplus de 5% un an auparavant. Zeine Zeidane, qui a conduit la délégation d’exploration du FMI aux EAU, a confié à Reuters, que ce déficit ne poserait pas de problèmes à l’économie nationale, les EAU étant à même de maintenir leurs niveaux de dépenses actuelles pour les 30 ans à venir avec un prix du baril du Brent brut à 63 dollars. Les EAU puiseraient dans leurs réserves financières suffisamment importantes. Néanmoins, les autorités émiraties envisageraient de consolider leurs dépenses à titre de mesures prudentielles. Le FMI prévoit un surplus de 2,2% l’année prochaine. Parallèlement, l’organisation internationale a recommandé aux EAU de comprimer leurs dépenses en termes de salaires et d’élargir leur base de revenus en imposant de nouvelles taxes. Une des options serait l’introduction de la TVA, à condition que celle-ci soit adoptée sur un plan régional afin d’éviter des distorsions et des évasions fiscales au niveau des pays du Golfe considérés séparément. Le FMI a également suggéré que les EAU introduisent des taxes d’accise et un impôt uniforme aux profits des sociétés locales et étrangères, en plus de la taxe de 20% imposée aux banques installées à Dubaï.

Related

Brèves

admin@mews

Région Mena

admin@mews

Proche-Orient

admin@mews

Laisser un commentaire