Magazine Le Mensuel

Nº 3009 du vendredi 10 juillet 2015

Hommage

Nersès Bedros XIX. Adieux émouvants à un grand homme

Les émouvantes funérailles du patriarche arménien-catholique de Cilicie, Mgr Nersès Bedros XIX, ont eu lieu dans l’église patriarcale de Saint-Grégoire l’Illuminateur-Saint-Elie. Le patriarche est décédé d’une crise cardiaque qui l’a foudroyé. La cérémonie a été présidée par Mgr Krikor Ghabroyan, éparche émérite de la Sainte-Croix de Paris. Selon le droit canon oriental, il est devenu, après le décès du patriarche, administrateur de l’Eglise patriarcale de Cilicie des Arméniens. De nombreux représentants des Eglises orientales étaient présents aux obsèques, notamment le patriarche maronite, le cardinal Béchara Raï, le patriarche grec-catholique, Grégoire III Laham, le catholicos des Arméniens-orthodoxes, Aram Ier, le patriarche assyrien-catholique, Ignace III Younan, le patriarche des Assyriens-orthodoxes, Ignace Ephrem II, le métropolite grec-orthodoxe, Elias Audeh, et le préfet de la Congrégation des Eglises orientales, le cardinal argentin Leonardo Sandri.
Le décès de cet homme de foi a surpris ses nombreux amis et les responsables religieux et politiques qui lui vouaient un respect et une tendresse indéfectibles. Le patriarche est né au Caire, en 1940, et a été ordonné prêtre en 1965, élu évêque du Caire en 1990 et le synode des évêques arméniens catholiques l’a élu catholicos patriarche de Cilicie des Arméniens-catholiques en 1999. Cet homme tant apprécié de tous a activement œuvré pour alléger les souffrances des peuples d’Orient victimes d’injustices et d’exactions. Dans les jours à venir, les membres du synode des évêques arméniens-catholiques seront appelés à se réunir pour élire un successeur au patriarche défunt.

Danièle Gergès

Related

Ounsi el-Hage n’est plus. Le poète ne meurt pas

admin@mews

Diplomate et juriste. Nasri Lahoud n’est plus

admin@mews

Jose Sulaiman. Le père de la boxe libano-mexicain n’est plus

admin@mews

Laisser un commentaire