Magazine Le Mensuel

Nº 3010 du vendredi 17 juillet 2015

general

John Legend. Très cool, très vrai, très transparent

Ils étaient tous venus. Les Libanais amateurs de R&B, rap et gospel. C’est que le rendez-vous en valait la peine. John Legend, né John Roger Stephens, le 28 décembre 1978, à Springfield (Ohio), inaugurait, le 13 juillet 2015, la 12e édition du Festival de Byblos.

Les organisateurs avaient mis les petits plats dans les grands pour faire de cette soirée d’ouverture un moment de grande émotion inoubliable. Sans nul doute, le cadre féerique du port de Jbeil était susceptible, à lui seul, de subjuguer l’audience. Néanmoins, la performance de haute qualité du compositeur, pianiste et chanteur américain, qui s’est montré «très cool, très vrai et très transparent» pendant tout son concert, a été la grande valeur ajoutée. Le public libanais l’a beaucoup apprécié et l’a bissé. Quant à lui, il ne s’est pas laissé prier pour leur faire plaisir.
Cet artiste, qui a fait ses classes avec, entre autres, Alicia Keys, Jay Z, Janet Jackson et Lauryn Hill, a signé un retour aux sources de la soul remarquable. «Après D’Angelo et Bilal, la Nu Soul aurait-elle trouvé son nouveau maître?», ont écrit plusieurs critiques d’art. John Legend a collaboré en tant que pianiste avec des artistes comme Lauryn Hill ou Jay Z; il a même écrit des chansons pour Mary J Blige ou Janet Jackson. Dernier album paru: Get lifted (Sony).
Depuis son enfance, John Legend est un passionné de musique. Ses parents l’ont tout de suite initié aux plaisirs de la chanson par leur église. Gospel et chansons chrétiennes l’ont poussé à se lancer corps et âme dans la musique, son plus grand talent. Il sortira son premier album Get lifted en automne 2004, sous le label Good Music. Il y a collaboré avec le rappeur et producteur Kanye West sur Number one et avec Snoop Dogg sur I can change. Ses premiers singles classés dans les charts sont Used to love u et Ordinary people. En ce début d’année, il remporte de nombreux prix pour le titre Glory, en duo avec Common, et il est présent sur la bande originale du film Selma. Common et John Legend obtiennent notamment l’Oscar de la meilleure chanson originale.

Liliane Mokbel

Related

Attentats, embuscades, assassinats. Le Hezbollah à découvert

admin@mews

Tammam Salam. Entre rigueur et amour de la vie

admin@mews

Industries, agriculture. Les exportations se portent mal

admin@mews

Laisser un commentaire