Magazine Le Mensuel

Nº 3030 du vendredi 4 décembre 2015

Rencontre

Bane Saleh. «Redonner à mon pays de mon amour»

Bane Saleh est une jeune Libanaise active résidant en Californie. Elle a créé récemment le site yourcleansource. Son but: permettre aux Libanais de protéger leur santé grâce à des mesures simples d’hygiène. Le site a déjà un grand succès sur les réseaux sociaux.
 

Dans quelles circonstances avez-vous décidé de créer ce site?
Au départ, je me suis rendue au Liban avec un projet visant à améliorer la santé publique et la qualité environnementale. Je pensais au traitement des déchets infectés par des hôpitaux et déversés dans la mer. La contamination environnementale est, à mon avis, la principale cause de la croissance fulgurante des maladies au Liban. J’ai vite réalisé que mon projet n’allait pas aboutir. J’ai essayé de créer un plan d’urgence pour réduire l’impact environnemental de la crise, mais les autorités locales avec lesquelles j’ai traité se sont montrées inefficaces. Le gouvernement aurait pu continuer à trier les déchets quotidiennement avant de les jeter et réduire, ainsi, l’impact de cette crise sur l’environnement en protégeant la santé publique. Mais tout cela ne s’est pas passé malheureusement. En rentrant en Californie, j’étais vraiment anxieuse de quitter ma famille et mes amis dans une telle catastrophe environnementale. C’est alors que j’ai décidé de créer yourcleansource. C’était le mieux à faire en attendant que le gouvernement libanais sorte de sa paralysie. Ma formation en Scenario Planning et ma propre expérience personnelle en tant que patiente m’ont poussée à vouloir partager mon expérience et mes connaissances.

Avec quelles instances libanaises avez-vous travaillé sur place?
J’ai collaboré avec la Lebanese association against food poisoning. Ensemble, nous avons mis au point les vingt commandements à suivre pour survivre à la crise. Un officier en santé publique, travaillant pour l’Unicef, a traduit les commandements en arabe. J’ai également fait vérifier le contenu du site par deux médecins libanais. Le Well Being Center, centre médical local, a partagé le site avec ses patients. Et tout récemment, Cedar Environmental, compagnie spécialisée en environnement, basée aux Etats-Unis et gérée par Najib Saadé, s’est jointe à nous pour améliorer les commandements.

Comment le site est-il perçu depuis sa création?
Bien. Lorsque je l’ai proposé, je pensais que le nombre de visiteurs n’allait pas atteindre plus que 250 personnes. Or, jusqu’à ce jour, 5 500 visiteurs s’y sont rendus en un mois. En moyenne, 150 personnes par jour. 60% des visiteurs sont des femmes: des sœurs, des mères, des filles qui le partagent avec leurs familles. Le site est aussi très détaillé. Je reçois beaucoup de remerciements, quelques questions spécifiques et, parfois, mais rarement, des critiques. Les gens s’abonnent également pour recevoir les dernières informations.

Comment vivez-vous votre départ du pays?
J’ai quitté le Liban il y a cinq ans, parce qu’il me semblait inenvisageable de fonder une famille dans un environnement aussi toxique. Malheureusement, je n’avais pas les outils à l’époque pour me protéger. Je me suis toujours sentie coupable d’avoir abandonné les miens qui, eux, me regardaient toujours bizarrement quand je leur parlais de la toxicité de l’environnement et de l’impact que cela aurait sur notre santé et celle des générations futures. Immigrer est sûrement la décision la plus difficile que j’ai prise dans ma vie. Ce site m’a permis de recréer des liens avec ma communauté et de me reconnecter avec elle. Il m’a surtout permis de redonner à mon Liban un peu d’amour.

Propos recueillis par Pauline Mouhanna, Etats-Unis
 

Le site en bref
yourcleansource est vraiment un outil d’information complet. Quand on s’y rend, on réalise que le programme proposé pour sortir de la crise des déchets est faisable. Cinq étapes sont établies: purifier l’eau, introduire des vitamines et des suppléments, varier son alimentation en insistant sur les bienfaits du miel, de l’ail et du thym. Prendre bien soin de sa maison et, enfin, désintoxiquer son corps.

Related

The Arab American Stories. L’american dream pour les Arabes

admin@mews

Variations sur l’armoire des ombres. Nadine Sures habite le théâtre

admin@mews

Aurélien Lechevallier. «Au Liban, la culture est affaire de passion»

admin@mews

Laisser un commentaire