Magazine Le Mensuel

Nº 3034 du vendredi 1er janvier 2016

En Couverture

Conflits et guerres. Les prévisions effrayantes de Martin Zoller

2016 s’annonce explosive aussi bien en Orient qu’en Occident. Que nous prédisent les astres? Comment se présente la situation en général au Moyen-Orient? Dans les grandes capitales du monde? Quel sera le sort de nos politiciens? Magazine a rencontré le voyant Martin Zoller pour une mise au point… qui ne semble pas très rassurante sauf que le Liban aura bientôt un président.

Selon le célèbre voyant suisse Martin Zoller, «les fronts déjà chauds» le seront encore plus et il n’y aura pas de véritables solutions aux conflits dans les pays qui sont en guerre ou qui traversent des périodes de tensions. L’influence politique de la communauté internationale réussira à éviter que les guerres ne se propagent de façon incontrôlable, mais aucune paix véritable ne se profile à l’horizon, ni de stabilité d’ailleurs». Martin Zoller assure que «la lutte de pouvoir entre l’Iran et l’Arabie saoudite s’intensifiera à cause d’un autre conflit qui éclatera dans un des pays de la région. L’Iran sera en mesure de renforcer sa position par rapport à l’Arabie saoudite, qui sera confrontée à des luttes de pouvoir internes, ce qui va l’affaiblir et l’occuper. L’organisation Etat islamique sera toujours forte et son action s’étendra sur plusieurs pays sans que les grandes puissances ne puissent l’éradiquer. L’ensemble du monde sera en danger et on connaîtra, ici et là, des moments d’instabilité et d’insécurité».
Le Liban risque-t-il des remous, des actions terroristes ou des assassinats de personnalités politiques? «Daech et d’autres groupes terroristes de Syrie, répond Zoller, intensifieront considérablement leurs activités contre le Liban et essayeront, à maintes reprises, de franchir les frontières du pays. Les troubles reprendront à Tripoli et la violence sévira dans cette région du Liban. De nombreux attentats auront lieu à Beyrouth, mais pas d’assassinats de personnalités politiques ou autres. Economiquement, le pays surmontera les troubles et restera stable sur ce plan malgré les pressions négatives exercées par certaines puissances. Une importante personnalité religieuse de l’étranger visitera le Liban». «En revanche, assure Martin Zoller, en 2016 le pays sera doté d’un président de la République».
Toujours selon le voyant, le Hezbollah continuera d’être fort et s’investira cette année encore en Syrie, sans affecter sa position et sans l’affaiblir. Entre Israël et le Hezbollah, un violent conflit éclatera et beaucoup de sang sera versé. Le but de cette violence n’est pas de mener une guerre ouverte, mais d’attaquer des personnes précises ou des entités. Il y aura des morts des deux bords. Le Hezbollah perdra l’un de ses leaders. L’attaque israélienne se déroulera à l’intérieur du territoire libanais. Le Hezbollah assassinera des Israéliens qui seront en réunion ou un groupe de personnes rassemblées. Ces échanges d’attaques auront lieu autour du mois de mai. Il n’y aura pas non plus, prédit-il, de guerre ouverte ou de conflit entre sunnites et chiites au Liban, le but étant de garder un certain équilibre entre les deux communautés, en attendant les développements dans la région.
Le pétrole sera-t-il extrait de la mer libanaise en 2016? «Non, il n’y a pas de projets actuellement prévus à ce sujet», précise-t-il.
Y a-t-il un règlement du conflit syrien? Bachar el-Assad restera-t-il au pouvoir? «Oui, assure Zoller. Bachar el-Assad restera au pouvoir. Le pays se dirige vers des solutions pacifiques qui seront apportées, par petites étapes. La paix ne sera pas encore définitivement trouvée. Le gouvernement continuera à renforcer sa position. Il n’y aura pas de démantèlement de la Syrie en mini-Etats, du moins pas en 2016».
Comment les choses se présentent-elles pour l’Europe et les Etats-Unis?
«Une année très difficile pour l’Europe se profile à l’horizon. Des conflits seront provoqués non seulement par des étrangers, mais aussi du fait de réactions agressives de ses propres populations. 2016 est une année au cours de laquelle des événements vont survenir et changer l’histoire de l’Europe. 2016 et 2017 seront déterminantes parce qu’un nouveau conflit d’une extrême importance éclatera et l’Europe passera par une phase de grande instabilité», assure Martin Zoller.
«Aux Etats-Unis, poursuit le voyant, les élections présidentielles seront troublées par un incident tragique. Le pays va encore renforcer sa sécurité. Economiquement, le pays restera stable. Mais sur le plan politique, des conflits entre les Etats-Unis et d’autres pays vont s’aggraver. L’establishment politique provoquera un clash verbal avec une haute personnalité religieuse. En règle générale, la liberté religieuse sera de plus en plus limitée. Cette grande puissance perdra de son influence dans la région du Moyen-Orient. Elle ne s’immiscera pas dans de nouvelles guerres et perdra de son influence dans celles en cours. En 2016, les Etats-Unis se concentreront sur leurs problèmes internes plus que ceux qui entravent l’équilibre du monde, sa paix et sa sécurité».

Danièle Gergès

Les astres et nos politiciens
Samir Geagea
Sa position politique est stable. Il lui sera possible de maintenir un environnement politique et économique sain et positif, malgré les embûches qui entravent son chemin.

Saad Hariri
Il conservera son pouvoir et pourra même le développer. Sa carrière politique est loin d’être terminée comme certains le supposent.

Michel Aoun
La première moitié de l’année sera bonne. Dans la seconde moitié, il devra compter avec des problèmes financiers. Il reçoit de l’étranger un soutien fort important. Il ne sera pas président de la République comme il l’ambitionne.

Hassan Nasrallah
Des luttes intestines au sein de son parti et des moments difficiles dans le mouvement sont à contrôler. Aucune faiblesse du côté du pouvoir politique.

Walid Joumblatt
Il se distinguera fortement, cette année, en tant que médiateur. Il doit être prudent. L’état de son cœur lui posera, peut-être, un problème. Un check-up s’avère nécessaire.

Sleiman Frangié
Son avenir politique est prometteur, il a beaucoup d’atouts en main.

Samy Gemayel
Des rivaux tenteront de lui faire du tort. Quelqu’un de son propre camp va se dresser contre lui. On essaiera de l’affaiblir. L’année sera difficile et il doit être attentif.

Nabih Berry
Des changements personnels et non politiques se profilent à l’horizon. Il restera à son poste et gardera le même pouvoir.

Related

[Copy of] Tri, enfouissement, compostage… Comment sont traités nos déchets

admin@mews

Le 14 mars opte pour la confrontation. L’Occident a l’obsession du vide

admin@mews

Compétitivité 101e position. Entre embarras et humiliation

admin@mews

Laisser un commentaire