Magazine Le Mensuel

Nº 3036 du vendredi 15 janvier 2016

Santé

La vitamine D: le dosage après 70 ans

Les doses trop fortes de vitamine D ne sont d’aucune aide après 70 ans. Plus la dose est faible, plus les résultats sont satisfaisants. Les personnes, ayant pris une faible dose, soit 24000 UI par mois, souffrent moins de chutes et présentaient une meilleure résistance musculaire dans leurs membres inférieurs. Ce qui les protègerait contre les fractures potentielles. Il pourrait y avoir une «fenêtre» dans les niveaux de vitamine D, qui favorise la force musculaire, et donc la santé des os. Au-dessus et au-dessous, la magie n’opère plus et le risque de chutes persiste.
 

Autisme
Les filles plus sociables


Les manifestations de l’autisme seraient différentes entre les filles et les garçons. Une nouvelle étude met en avant des difficultés sociales et amicales plus prononcées chez les garçons autistes que chez les filles. Les filles atteintes de troubles autistiques sont plus motivées socialement et leurs amitiés sont plus intimes que celles des garçons atteints des mêmes troubles. En somme, l’expérience sociale des filles autistes est plus proche de celle des adolescents non autistes que de celle des garçons autistes.


L’abus d’alcool
Pousse à manger plus gras


Il existe une forte association entre l’abus d’alcool et l’excès de poids. La consommation d’alcool stimulerait l’appétit et augmenterait l’attirance pour la junk-food. Quand les hommes boivent de l’alcool, ils consomment des aliments plus riches en matières grasses dont des graisses saturées et mono-insaturées, mais également en potassium et en sodium. En revanche, ils ne mangent pas de fruits ni de produits laitiers. De plus, sous l’effet de l’alcool, le cerveau n’envoie plus les informations essentielles pour contrôler la faim. La consommation d’alcool serait associée à un apport calorique évident.

Fumer pendant la grossesse
Des traces dans le sang de l’enfant


Le sang peut contenir des preuves de l’exposition à la nicotine avant la naissance. Le corps se souvient de tout et accumule dans le temps des biomarqueurs. L’exposition environnementale du fœtus reste inscrite génétiquement dans le sang des enfants. En effet, le sang de ces derniers se souvient de son contact avec la nicotine pendant la grossesse jusqu’à l’âge de 5 ans. Ce constat est le résultat de l’analyse de molécules de sang qui ne font pas partie de la séquence d’ADN, mais qui régulent les gènes, activés et désactivés dans le corps en fonction de biomarqueurs.

La solitude
Néfaste pour la santé


Il existe de fortes corrélations entre les relations sociales et la santé. La solitude est aussi nocive sur la santé que l’est l’inactivité physique chez l’adolescent ou le diabète chez les personnes âgées. L’isolement social à l’adolescence augmente le risque d’inflammation dans la même proportion que l’inactivité physique. Et l’effet de la solitude sur l’hypertension chez les personnes âgées dépasse l’impact des facteurs de risque comme le diabète à un âge avancé. En revanche, il ressort que les personnes les plus entourées de leurs proches ont moins de risques de tomber malades et allongent ainsi leur espérance de vie en bonne santé.

 

L’excès de sucre
Favorise les tumeurs?


Un régime trop riche en sucres favoriserait la croissance des tumeurs du sein ou des poumons. La soumission à des régimes riches en sucres peut se faire à travers de l’amidon, du saccharose ou du fructose. Une alimentation riche en fructose et saccharose augmenterait le nombre de métastases pulmonaires et mammaires chez 50% des individus. Une alimentation riche en amidon favoriserait des tumeurs chez un tiers des individus optant pour ce genre de nutrition.

NADA JUREIDINI


Related

Fatigue, handicaps, troubles, tremblements… Comment vivre avec la sclérose en plaques?

Les aliments minceurs pour garder la ligne

Sauter un repas Un très mauvais calcul

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.