Magazine Le Mensuel

Nº 3045 du vendredi 18 mars 2016

  • Accueil
  • general
  • 11e Journée mondiale du rein. Agir tôt pour préserver ses reins
general

11e Journée mondiale du rein. Agir tôt pour préserver ses reins

Les maladies rénales ne provoquent aucun symptôme perceptible avant un stade avancé. C’est pourquoi elles sont souvent diagnostiquées tardivement, alors qu’une prise en charge précoce et appropriée permet de ralentir ou de stopper leur évolution. Le point avec les experts en néphrologie.
 

La Journée mondiale du rein est une occasion de sensibiliser le grand public contre les maladies rénales qui mettent en danger la vie de milliers de personnes. Une grande partie des maladies rénales à l’âge adulte commence, en fait, dès l’enfance. Le Dr Pauline Abou Jaoudé, néphrologue, explique que les maladies rénales tuent en silence si elles ne sont pas détectées et traitées à temps. Elles affectent aussi bien les adultes que les enfants. D’où l’importance de prendre soin de nos reins à un âge précoce. «Les maladies rénales peuvent affecter les enfants de différentes manières, allant de troubles traitables sans conséquences à long terme à des maladies fatales. Il est donc crucial d’encourager et de faciliter la sensibilisation, la détection précoce et le style de vie sain chez les enfants, afin de combattre l’augmentation de maladies rénales évitables et de traiter les enfants ayant des troubles rénaux congénitaux et acquis», souligne le Dr Abou Jaoudé. Selon le président de la Société libanaise de néphrologie, le Dr Robert Najem, on estime à 10% le pourcentage de Libanais souffrant de problèmes rénaux, tous degrés confondus. Les reins sont des organes vitaux dont il faut prendre soin, même si les personnes ne sont pas des sujets à risque. Pour prévenir les maladies rénales, les experts en néphrologie notent l’importance de faire du sport, de boire suffisamment d’eau et d’aller régulièrement aux toilettes. Il est important également d’avoir une alimentation saine, de réduire la consommation de sucre et de sel, de ne pas fumer et de ne pas prendre des médicaments sans consulter. La fonction première des reins est d’éliminer les déchets toxiques et l’excès d’eau de notre sang. Ils permettent à l’organisme de maintenir la quantité d’eau qui lui est nécessaire. Ils aident aussi à contrôler notre pression artérielle, à produire des globules rouges et à préserver la bonne santé de nos os. Ils équilibrent, par ailleurs, les minéraux nécessaires à l’organisme. Les maladies rénales peuvent être causées par des infections ou par l’absorption de substances toxiques pour le rein comme certains médicaments. Les spécialistes soulignent par ailleurs que l’hypertension artérielle et le diabète peuvent aussi endommager les reins. Les complications rénales liées à ces maladies sont les principales causes de traitement par dialyse. Afin de toucher une plus grande audience et sauver un plus grand nombre de vies, la Société libanaise de néphrologie et d’hypertension, avec la participation de 70 hôpitaux sur l’ensemble du territoire libanais, met en place une série de stands médicaux interactifs pour sensibiliser le grand public à l’importance d’un diagnostic précoce, tout en fournissant des tests de pression artérielle gratuits et en distribuant des brochures, ainsi que d’autres matériels didactiques. La campagne sera de même promue à travers de nombreux médias, notamment la télévision, la presse, la radio et les sites d’information.
 

NADA JUREIDINI
 

Campagne nationale
Lancée par le ministère de la Santé publique et la Société libanaise de néphrologie et d’hypertension à l’occasion de la 11e Journée mondiale du rein, la campagne, intitulée Agir tôt pour prévenir!, a été inaugurée au cours d’une conférence de presse, en collaboration avec la Société libanaise de pédiatrie, le ministère de l’Education et de l’Enseignement supérieur, le ministère des Télécommunications, celui des Affaires sociales, l’Ordre des infirmières et infirmiers, le Syndicat des hôpitaux et le soutien de Sanofi.

Related

Otras Miradas. 4e édition du Festival du film ibéro-américain

Geagea reçu en grande pompe à Riyad. Les dessous d’une visite

Saint-Elie Btina. Une école dans une église

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.