Magazine Le Mensuel

Nº 3065 du vendredi 5 août 2016

Expositions

Martha Hraoui

Talent et sensibilité
Jusqu’au 15 août, à la galerie Kaf.

C’est une très belle exposition d’œuvres exclusives de Martha Hraoui, peintre libanaise très appréciée tant en France où elle réside à mi-temps qu’au Liban. Ses œuvres sont très expressives, ses personnages éloquents, son coup de pinceau magique et sa palette sensible.
Née au Liban, Martha Hraoui vit et travaille en France et dans son pays natal. En 1987, elle devient membre de la maison des artistes en France et, en 1991, sociétaire du salon d’automne. En 1997, elle remporte le prix France-Méditerranée, cercle interallié à Paris. En 2002, la poste française sélectionne une de ses œuvres imprimées sur des enveloppes pré-timbrées prêtes à être postées. En 2003, la réserve géologique des Alpes-de-Haute-Provence la charge de l’illustration du guide touristique de la région. Entre-temps, un grand nombre d’expositions se succèdent internationalement, les dernières en 2014, «Culture Sud», pour la journée de la paix à l’Unesco Paris. En 2015, l’artiste est sélectionnée pour représenter le Liban à la principauté d’Andorre dans le carré de «l’Art Camp» aussi organisé sous l’égide de l’Unesco, avec 30 artistes de cinq différents continents pour promouvoir le rapprochement et la diversité des cultures. Une exposition intéressante qui vaut vraiment le détour. C.T.D.  

Chahig Arzoumanian, Elsie Haddad, Lara Tabet et Myriam Boulos
Lieu commun
Jusqu’au 18 août, à la galerie Janine Rubeiz.

Dans un monde où l’information est devenue une marchandise, quatre artistes, Chahig Arzoumanian, Elsie Haddad, Lara Tabet et Myriam Boulos, se sont retrouvées pour «capturer le caractère distinctif de ce qui est défini comme relativement commun». Les objectifs de ces photographes capturent la multitude d’émotions qui se reflètent directement sur l’état mental du spectateur. Les lieux photographiés représentent la réciprocité. L’accrochage reflète la capacité des photographes à raconter l’histoire derrière des thèmes conceptuels. A voir. C.T.D.

Agenda

Nadim Asfar.
Where I end and you begin.
Jusqu’au 5 août, à la galerie Tanit.

Exposition collective.
Esma’. Listen.
Jusqu’au 21 août, au Beirut Art Center.

Yto Barrada.
Faux guide.
Jusqu’au 26 août, à la galerie Sfeir-Semler.

Exposition collective.
Parlons météo, art et écologie en temps de crise.
Jusqu’au 24 octobre, au musée Sursock.

Related

Saloua Raouda Choucair. Un art plébiscité outre-Manche

admin@mews

Sophie Calle. «Pour la dernière et pour la première fois»

admin@mews

Mouna Bassili Sehnaoui. L’Orient intérieur

admin@mews

Laisser un commentaire