Magazine Le Mensuel

Nº 3072 du vendredi 2 décembre 2016

Banque

Fransabank. Centre de Traitement des données (Tier III)

Fidèle à son slogan d’entreprise «Demain commence maintenant», le Groupe Fransabank porte le flambeau de «l’Excellence du Service à la Clientèle». Une clientèle croissante, la fusion et l’acquisition de banques, ainsi que le potentiel grandissant des services bancaires multicanaux exercent une pression accrue sur la croissance et la flexibilité des centres de Traitement de données de la banque. Explication de Nabil Kassar, directeur général de Fransabank.

Pourquoi créer un nouveau centre de Traitement de données?
La décision de construire le nouveau centre de données est le fruit d’une stratégie avec une vision à 15 ans. Cette stratégie se base sur la conviction de la direction, qui estime que les données sont parmi les plus grands actifs d’un établissement bancaire, et que la sécurité et la haute disponibilité de ses données sont directement liées à sa crédibilité.
Pour cela, il a été décidé d’investir dans un centre de Traitement de données évolutif, modulaire, à la pointe de la technologie et déjà prêt pour relever les défis de demain.

Quels sont les principaux objectifs de ce centre?
Il a vocation à assurer deux objectifs principaux:
● La haute disponibilité et le fonctionnement continu des services bancaires.
● La réalisation d’importantes économies d’énergie pour rester en ligne avec l’engagement sociétal de la banque dans la promotion et le soutien de l’investissement dans l’énergie durable et la réduction de la facture énergétique des entreprises. En effet, les centres de Traitement de données figurent parmi les plus grands consommateurs d’énergie au monde et, par conséquent, l’adoption en interne d’une technologie énergétique efficace est le bon exemple à donner et qui va dans le sens de la contribution à la réduction du réchauffement climatique.
La mise en œuvre du projet a été extrêmement complexe, car toutes les activités ont été menées sans affecter les opérations en ligne de la banque.

Pourquoi un centre de Traitement de données Tier III?
Le centre de Traitement de données de Fransabank devait être extensible (permettant une croissance à 100%), évolutif et permettre la réalisation des entretiens techniques sans arrêt des opérations. Lors de l’étude des options disponibles, les aspects financiers et logistiques ont été pris en compte. Ainsi, il a été décidé qu’un centre de Traitement de données Tier III serait le meilleur choix, quant à ses caractéristiques uniques et sa certification difficile à obtenir. Tier III pourrait être synthétisé par le fait que ses multiples circuits et composantes sont redondants, fonctionnent en mode continu et sont simultanément maintenables. Il bénéficie d’un système de refroidissement redondant continu, d’une grande autonomie en cas de fonctionnement en conditions extrêmes.  
En termes plus simples, la redondance est réalisée à tous les niveaux. Ainsi, deux salles indépendantes sont-elles dédiées pour l’entrée des lignes de transmission, deux salles électriques et deux salles de refroidissement de précision entièrement redondantes, une salle de simulation pour tester les nouveaux équipements avant de les insérer dans la zone critique du centre de données. De plus, pour respecter jusqu’au bout la haute disponibilité, chaque armoire de serveurs (Rack) est reliée à deux sources d’alimentation électrique indépendantes. Chaque équipement est entièrement redondant et la plupart des applications et serveurs critiques fonctionnement en Grappe (Clustering). L’économie d’énergie est principalement obtenue en sélectionnant des technologies spéciales d’équipement, une stratégie de virtualisation des serveurs et des baies de disques, ainsi que la topologie de confinement (Containment) qui consiste à refroidir les zones utiles du centre informatique à l’entrée des serveurs: c’est la zone avant des armoires qui représente une petite partie du centre de données.
L’un des principaux piliers de la haute disponibilité est le logiciel avancé de gestion de centre de données, le DCIM, qui permet une surveillance proactive de toutes les composantes et, ainsi, de détecter tout incident en avance, afin d’intervenir et de le réparer avant qu’aucun service ne soit affecté. Une salle de surveillance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ainsi qu’un Centre d’opérations du réseau, le Noc, complètent la surveillance et le premier niveau de support à toutes les composantes de l’infrastructure.
Enfin, la sécurité est entièrement assurée grâce à la structure souterraine antisismique, au contrôle d’accès biométrique très avancé, aux caméras de haute précision et aux strictes procédures de gestion et d’entretien.

Liliane Mokbel

Related

Le client jeune. Un pari sur l’avenir

admin@mews

Bank Audi. Présente dans douze pays

admin@mews

Bankmed. Consolidation de la présence régionale

admin@mews

Laisser un commentaire