Magazine Le Mensuel

Nº 3075 du vendredi 3 mars 2017

Restauration et hôtellerie

News restauration

Cafés
Propriétaire en fuite

La fermeture des cafés restaurants Water Lemon, Café Blanc et Living Color a surpris nombre de clients. Ces lieux, situés à des emplacements stratégiques, faisaient carton plein presque tous les jours, la gestion et la qualité des produits proposés étaient, par ailleurs, sans reproches. Les rumeurs font état de la faillite du propriétaire, qui aurait quitté le pays en laissant sa famille, une épouse et quatre enfants, sur place. Ce brusque départ serait lié à sa passion pour le jeu, un de ses divertissements favoris.

Des gains entre 10 et 25%
Interrogé par Magazine sur la profitabilité du travail dans le secteur Food & Beverages, Nagi Morkos, Pdg de Hodema, souligne: «Certains restaurants gagnent de l’argent. Quand un restaurant marche bien, les marges peuvent varier entre 10 et 25%, voire plus, si on ajoute l’alcool et le narguilé». Tout le monde ne fait pas les mêmes profits, mais si on a un bon modèle économique, on peut le dupliquer et ouvrir plusieurs établissements dans des zones géographiques différentes», ajoute-t-il. Quant à savoir ce qui motive des entrepreneurs, déjà actifs dans d’autres domaines, à investir dans la restauration, Nagi Morkos estime que «la restauration est une valeur refuge. En temps de crise, c’est un secteur où l’on encaisse continuellement les paiements des clients, alors qu’on paie les fournisseurs dans un délai variant entre 60 et 90 jours. De plus, c’est un investissement intéressant car la demande est forte au Liban et au Moyen-Orient, étant donné qu’il n’y a pas beaucoup d’autres activités de loisirs».

Kababji Garden
Kababji continue d’innover. Le gestionnaire de l’enseigne, Toufic Khoueiry, qui détient 30% du capital de la société, planifie l’ouverture d’une chaîne de restaurants sous le nom de Kababji Garden. Comme l’enseigne le laisse deviner, un espace serait consacré aux enfants. Le premier point de restauration sera implanté à Sodeco, à la place du parking situé entre le collège de Nazareth et Zaatar w Zeit.

1
Bachir

La glace Bachir a ouvert un point de vente dans le 3ème arrondissement de Paris, au 58, rue Rambuteau. Durant la guerre civile, cette enseigne était le seul glacier ouvert à Achrafié, rue al-Saydé. Il s’y trouve toujours.

 

Négociations pour cession
Table Fine, un restaurant raffiné de cuisine française et de fruits de mer situé sur le littoral du centre-ville de Jounieh, serait en passe d’être cédé. Des négociations seraient en cours depuis un certain temps. Certaines sources avancent que des prix excessifs par rapport au pouvoir d’achat de la clientèle seraient à l’origine de la cession.     

Mérite-t-il ce prix?
Selon la région ou le quartier où l’on réside, les prix du panier de la ménagère varient de près de 30%. La bonbonne de gaz de 12 kg – bien que le prix soit fixé par le ministère de l’Energie et de l’Eau – coûte ainsi 22 000 LL à Achrafieh, alors qu’un peu plus loin le prix est de 15 000 LL.

Liliane Mokbel

Related

Elias Rached, vice-président de MNK pour la région Mena

Adwan Mag

News restauration

admin@mews

News restauration

admin@mews

Laisser un commentaire